Nouvelles voies de contrôle des propriétés de surface de produits polymères

par Rachel Le brouster

Projet de thèse en 2MGE : Matériaux, Mécanique, Génie civil, Electrochimie

Sous la direction de Patrice Mele.

Thèses en préparation à Chambéry , dans le cadre de École doctorale Ingénierie - matériaux mécanique énergétique environnement procédés production , en partenariat avec Laboratoire d'Electrochimie et de Physico-Chimie des Matériaux et des Interfaces. (laboratoire) depuis le 01-09-2020 .


  • Résumé

    L'objectif de cette thèse est d'apporter de nouvelles solutions pour contrôler la mouillabilité des surfaces de polymères thermoplastiques et se rapprocher de régimes de mouillage apportant une fonction de superhydrophobie, mais aussi améliorer la qualité de la réplication de textures à partir d'inserts micro/nano-texturés sur des surfaces polymères. Afin de déterminer les paramètres physico-chimiques des constituants des interfaces à contrôler, différents additifs seront développés puis formulés à différents ratios dans des matrices polymères. Les caractérisations de ces formulations permettront de déterminer la configuration idéale pour optimiser les propriétés d'hydrophobie. Cette configuration sera ensuite texturée par compression à chaud pour étudier les mécanismes intervenant durant la phase de réplication et distinguer l'effet chimique de l'additif de l'effet de la texturation de surface. Enfin, les solutions élaborées seront transférées à échelle pilote, en vue d'une industrialisation.

  • Titre traduit

    New ways of controlling surface properties of polymer products


  • Résumé

    The main objective of Phd thesis is to control the wetting of polymer surfaces with designed solutions considering tailored nanomaterials, but also to ease to nanotextures replication in a molten state to reach superhydrophobic surface properties. In order to determine the physico-chemical parameters of the constituents of the interfaces to be controlled, various additives will be developed and then formulated at different ratios in polymer matrices. The characterizations of these formulations will determine the ideal configuration to optimize the hydrophobic properties. This configuration will then be textured by hot embossing to study the mechanisms involved during replication phase and distinguish the chemical effect of the additive from the effect of surface texturing. Finally, the solutions developed will be transferred to a pilot scale, aiming a future industrialization.