Optimisation Quantitative et Fonctionnelle de la Séquence "Éviter-Réduire-compenser

par Marie Soret

Projet de thèse en EFSA - Écologie Fonctionnelle et Sciences Agronomiques

Sous la direction de Sandra Luque.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau , en partenariat avec TETIS - Territoire Environnement Teledetection et Information Spatiale (laboratoire) et de ATTOS Acquisition, Télédétection, Traitement et Observations Spatiales (equipe de recherche) depuis le 01-09-2020 .


  • Résumé

    L'artificialisation des sols par les activités humaines provoque la dégradation et la destruction d'espaces naturels et semi-naturels et représente un danger pour la biodiversité locale. La séquence « éviter-réduire-compenser » (ERC) est un cadre méthodologique visant à limiter les atteintes à l'environnement lors de la mise en œuvre de projet d'aménagement du territoire. Elle est au service de l'objectif de « non perte nette » de biodiversité mais sa réalisation pratique présente de nombreuses limites qui restreignent sa capacité à s'approcher de cet objectif. Pour assurer l'efficacité du dispositif, la loi sur la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages (2016-1087) renforce les contraintes liées à l'évaluation environnementale. En particulier la loi explicite l'obligation de résultats sur les mesures ERC et place la fonctionnalité écologique des territoires au cœur des enjeux de préservation. Ces nouvelles réglementations imposent aux acteurs de l'aménagement du territoire d'une part de développer des outils d'analyse spécifique à la fonctionnalité écologique et d'autre part de réaliser des scénarios prédictifs pour estimer les pertes liées à l'aménagement et les gains liés à la compensation. Un projet de thèse a été construit sous la forme d'un partenariat CIFRE entre l'entreprise TerrOïko et le laboratoire TETIS (INRAE) afin de développer un outil d'aide à la conception des mesures ERC. Le projet a pour ambition de s'appuyer sur des résultats scientifiques rigoureux pour répondre à la fois aux contraintes opérationnelles et réglementaires. Pour assurer la conformité de l'outil à la loi, le projet de recherche sera dédié à l'étude de la fonctionnalité écologique des territoires. Les réseaux issus de modélisation écologique fonctionnelle seront analysés avec la théorie des graphes. Des estimations concrètes sur le niveau de fonctionnalité des corridors et des réservoirs et sur les opportunités de consolidation des réseaux représenteront des résultats importants pour orienter les mesures ERC. Les outils de modélisation numérique de la fonctionnalité écologique se basent sur la structure du paysage et la répartition des habitats des espèces étudiées. Ces informations sont représentées par des cartes dont la précision est déterminante pour la fiabilité des résultats de modélisation. C'est pourquoi une partie du projet de recherche sera consacré à la spécification et à la compilation automatique ou semi-automatique de ces cartes. Enfin l'outil sera optimisé vis-à-vis des gains écologiques potentiels pour chaque étape du dimensionnement des mesures ERC. Son application dans le cadre de projets d'études réelles permettra de révéler ou de souligner des enjeux opérationnels tels que la disponibilité et la qualité des données. Des améliorations permettant la prise en compte de contraintes propres aux clients sont envisagées par exemple l'intégration de la disponibilité foncière et des coûts des actions de restauration et d'entretien des mesures de compensation.

  • Titre traduit

    Quantitative and functional optimization of the mitigation hierarchy


  • Résumé

    The deterioration and destruction of natural and semi-natural land for the benefit of human activities jeopardise the local biodiversity. The mitigation hierarchy represents the methodological framework which tends to limit environmental breaches induced by land development. It serves the objective of “no net loss” of biodiversity but practical limitations withhold it from this goal. To ensure the framework efficiency, the French law 2016-1087 for biodiversity, nature and landscape recovery strengthens environmental impact assessment's constraints. Notably, the law formulates the outcome obligation and set the landscape ecological functionality as the main restauration challenge. In order to cope with these new regulations, the actors of landscape planning have to develop analysis tools dedicated to landscape functionality and to forecast predictive scenarios to estimate the biodiversity loss induced by the infrastructure as well as the gain induced by offset measures. The company TerrOïko and the INRAE laboratory TETIS built a thesis project to design and develop a tool to assist the conception of mitigation hierarchy's measures. To ensure the tool's compliance with regulations, the project research is dedicated to the study of landscape's ecological functionality. Graph theory analyse will be applied to ecological networks derived from connectivity modelling. Concrete estimation of the level of corridor's and reservoir's functionality and of the network's opportunities to strengthen and stabilise represents important results to direct mitigation measures. Modelling tools of landscape functionality use the landscape structure and the habitat's repartition as modelling inputs. This information is stored in accurate maps which have significant influence on the reliability of the model's results. This is why a part of the research project will be dedicated to these input's specification and compilation. Finally, the tool will be optimized regarding the potential ecological gains for each step of the mitigation hierarchy. Its application as part of real environmental assessment projects will reveal and highlight operational issues such as data availability and quality standard. Improvement leads will be explored in order to meet the client's challenges, such as the consideration of the land property reachability and the cost of restauration actions and of the maintenance of compensation measures.