Les confiscations dans le duché de Bourgogne (XIVe siècle - début XVIe siècle).

par Maïwenn Jouquand

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Bruno Lemesle.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec ARTEHIS - ARchéologie, TErre, HIstoire, Sociétés (laboratoire) depuis le 01-09-2020 .


  • Résumé

    La thèse a pour objectif de réaliser une étude totale de la pratique de la confiscation dans le duché de Bourgogne à la fin du Moyen Âge. Cette pratique initialement judiciaire relève également du gouvernement ; c'est un acte politique. En effet, le pouvoir ducal, puis royal après 1477, est le seul détenteur de cette prérogative et le dispensateur exclusif de ces biens, redistribués afin d'entretenir les liens de fidélité. Néanmoins, il ne s'agit pas seulement d'effectuer une lecture politique et gouvernementale mais également de produire une étude sociale et économique en s'intéressant aux profils des condamnés et aux différents contextes dans lesquels interviennent les mesures de confiscation, qu'ils soient extraordinaires (expulsion des Juifs) comme ordinaires (criminalité, rupture de fidélité). Aussi, confisquer participe à construire l'image du pouvoir. La dimension anthropologique intervient dans l'étude des biens et de leur circulation, possible par la confrontation des inventaires de biens confisqués, des mandements ainsi que des différents comptes conservés. Le cadre est celui de la Bourgogne méridionale de la fin du pouvoir capétien aux premières décennies de la reprise du territoire par le pouvoir royal, comprenant ainsi le contexte politique troublé de la guerre civile dans l'espace bourguignon au XVe siècle, au cours de laquelle se multiplient les affaires de rébellion et de trahison. Par ailleurs, des évolutions et des continuités seront donc mises en évidence alimentant la réflexion autour de la construction du pouvoir princier bourguignon sur un temps relativement long. Enfin, il est nécessaire d'effectuer des comparaisons afin de déterminer les particularités mais aussi les points communs avec la pratique de la confiscation dans d'autres principautés.

  • Titre traduit

    Confiscations in the Duchy of Burgundy (XIV- beginning of the XVI centuries).


  • Résumé

    This thesis aims carry out a global study of the confiscation policies in the Duchy of Burgundy at the end of the Middle Ages. This judicial practice is also a governmental practice; it is essentially political. Indeed, the ducal power, which became royal after 1477, was the only holder of this prerogative and the exclusive provider of properties, redistributed to nurture links of loyalty. Nevertheless, it is not only a matter of exploring political and governmental interpretations but also of suggesting a social and economic reading by studying the condemned and the different contexts, be it extraordinary (expulsion of Jews) or ordinary (criminal, broken loyalty). So, confiscating is about building a representation of power. It is also about studying goods and their circulation in an anthropological way which is possible by the variety of sources (decrees, inventories, accounts). The frame is the meridional Burgundy at the end of the Capetian power until the first decades of royal recovery of the territory by the royal authority. This chronology covers the civil war in the XVth century during which rebellion and treason affairs were multiplied. In addition, evolutions and continuities will be highlighted to further reflection about the construction of princely power during a long-term period. Finally, it will be necessary to make comparisons to show particularities and common features regarding this practice in other principalities.