Le voeu du malonat. histoire, mémoire et tradition dans un quartier du vieux-nice

par Dominique Bon

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Joël Candau.

Thèses en préparation à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) depuis le 04-02-2010 .


  • Résumé

    Le culte marial de la vierge du malonat fut fondé en 1854 dans un quartier de l'actuel vieux-nice. la fête votive fut dès lors organisée par le quartier du malonat duquel émanent les administrateurs du culte. a travers, l'évolution urbaine qu'a connu la ville de nice, les problèmes de transmission sont posés encore davantage aux porteurs de mémoire qui pour la plupart n'y résident plus. le lieu « dit » par les autres relèverait d'une mémoire sociale, que l'on distinguera du lieu « dit » par les porteurs de mémoire appartenant au groupe local, que l'on désignera par la mémoire collective. (chapitre 1) la mémoire historique au xixe siècle a pu forger une image d'epinal du pêcheur niçois dans ce quartier pittoresque, au moment même où la cité niçoise commence à se développer hors de son berceau originel. (chapitre 2) ce que l'on entend par topographie légendaire du malonat, consiste en une localisation d'édifices romantiques, merveilleux, localisation fausse mais satisfaisante pour l'imagination. (chapitre 3) la seconde partie vise à dégager les conditions historiques d'émergence du culte marial dans ce quartier. (chapitre 4) une approche phénoménologique de la mémoire et de la promesse sera sous-tendue à l'analyse anthropologique du rituel votif (comme promesse faite à dieu). (chapitre 5) l'engagement pris par la communauté de quartier, et les conséquences que cela implique au regard de la transmission, seront mis en rapport, par comparaison, avec d'autres vœux solennels, afin de souligner les caractéristiques du vœu du malonat. (chapitre 6) la troisième partie portera sur les récits fondateurs explicatifs. la tradition comme discours légitimant entend expliquer l'origine du culte local. (chapitre 7) le point d'acmé de la tradition religieuse est atteint lors de son centenaire, donnant lieu à diverses réinterprétations de l'origine du culte. (chapitre 8) l'étude portera sur la mémoire des objets du culte. (chapitre 9) la quatrième partie sera consacrée à la fête votive dans ses dimensions socio-anthropologiques. la question du partage de l'espace notamment, sera abordée. (chapitre 10) la fête est un moment de partage mais aussi d'appropriation symbolique d'un territoire. la fête de la vierge reste une fête familiale (chapitre 11) les enjeux contemporains et les constructions identitaires qui traversent la pratique religieuse niçoise sont à dégager. les transformations apportées au rituel, les mutations que connaît le quartier, révèlent les enjeux liés au partage de l'espace. (chapitre 12) les grandes hypothèses que l'on aura développées tout au long de la thèse seront rassemblées en guide de conclusion, afin de donner à la monographie locale une portée plus générale. (chapitre 13).


  • Pas de résumé disponible.