Les cycles de naissance royale et divine en ancienne Égypte

par Hannah Sherif Sonbol Tadros Sonbol (Sonbol)

Projet de thèse en Egyptologie

Sous la direction de Laurent Coulon et de Alexandra Von Lieven.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres en cotutelle avec  Université de Münster , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études , en partenariat avec ARCHEOLOGIE ET PHILOLOGIE D'ORIENT ET D'OCCIDENT (laboratoire) et de EPHE PARIS (établissement opérateur d'inscription) depuis le 31-08-2019 .


  • Résumé

    Les cycles de naissance royale et divine sont attestés une quinzaine de fois dans la documentation sur une période de 2400 ans, soit de l'Ancien Empire à l'époque romaine. Dans cette thèse, les sources sont rassemblées et étudiées de façon nouvelle par rapport à la transmission du texte et de l'image globalement connus grâce aux publications de F. Daumas, Les mammisis des temples égyptiens,  (1958) et de H. Brunner, Geburt des Königs  (1964, 1986 (2e ed.). En effet, les sources du Nouvel Empire et des époques tardives ont été étudiées séparément, ce qui était alors courante à l'époque mais qui représente une division artificielle que nous souhaiterions abolir grâce à ce travail. Pour l'heure, la recherche montre que les cycles étaient modifiés à chaque utilisation. Il y a par exemple des scènes où certains détails changent, pendant que d'autres sont ajoutés, voire abandonnés. De plus, ces cycles étaient disposés dans des espaces différents : ouverts (portiques) ou clos y compris dans des bâtiments avec des utilisations différentes comme les temples funéraires, les chapelles ou les maisons de naissance. Pour cette raison, nous analyserons et interpréterons les attestations non seulement entre elles mais aussi dans leur environnement.

  • Titre traduit

    The Royal and Divine Birth Cycles in Ancient Egypt


  • Résumé

    The royal and divine birth cycles are attested 15 times in a time span of 2400 years, from the Old Kingdom until the Roman Period. In this PhD, the sources for the royal and divine birth cycles are collected and studied in terms of their textual transmissions and iconographical alterations. Additionally, the study includes updating the original list of birth cycles and birth houses given by F. Daumas “Les mammisis des temples égyptiens” from 1958 and H. Brunners “Geburt des Gottkönigs” from 1964 (2nd ed.: 1986). In the past, the New Kingdom sources were studied separately from evidence in later periods, which was common at that time, but is no longer adequate to current research methods. Therefore, the current study will bridge the gaps constructed between the birth cycles throughout time and the sources will be studied together. So far, the research shows that the birth cycles were modified each time they were depicted. Some scenes for instance were changed in detail, while others were added or completely removed. Furthermore, the birth cycle was depicted each time in another type of room, including open spaces (portico) or closed rooms, as well as in different kinds of buildings, such as mortuary temples, chapels and birth houses. Therefore, each source is being analyzed and interpreted not only in comparison to the other attestations, but also in its own topographical context.