Pour une sociologie judiciaire des affaires d'abus sexuels sur mineurs.

par Marie Romero (Bouvier)

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Irène Théry.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 04-01-2010 .


  • Résumé

    La perception de l'abus sexuel sur l'enfant comme crime supreme et l'emergence de la sacralisation de l'enfant, devoilent un sentiment de malaise collectif. nous avancons l'hypothese qu'il traduit une inquietude croissante face a la sexualite et la famille. la fonction sociale de la sexualite, qui reposait sur la procreation et la filiation, est modifiee. loin de remettre en question sa place et sa fonction dans le social, elle suscite neanmoins de l'inquietude, engageant le fondement meme de notre societe. l'individualisation des comprtements et des normes en matiere de sexualite (dissociee de la conjugalite et de la procreation) sont les indices d'un monde en deconstruction, en perte d'echanges symboliques. mon projet de these est d'elaborer une syntehese des donnees actuelles mettant en rapport deux histoires souvent traitees parallement en france l'emergence et les mutations de discours, des reprentations, et de l'imaginaire social de la sexualite et de la famille. il s'agirait, dans ce travail de recherche, d'apporter une premiere grille de lecture sur notre difficulte aujourd'hui a situer la sexualite et la famille et a enoncer clairement nos normes sociales communes. ce premier travail permettrait de preparer ‘l'enquete de terrain proprement dite', qui portera sur un echantillon d'affaires judiciaires concernant les abus sexuels sur mineurs. l'etude d'un corpus homogene et consequent de jugements en tribunal (n= 100 env) suppose que les donnes recueillis soient traitees par une double methode : quantitative et qualitative.


  • Pas de résumé disponible.