Communication territoriale : de l'âge de la communication institutionnelle à l'ère du marketing territorial.

par Françoise Bertrand

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Roger Delbarre.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine depuis le 06-01-2010 .


  • Résumé

    Les entreprises, les collectivités communiquent et développement des productions communicationnelles variées. les premières tendent vers une conception mercatique de la communication : faire connaître, valoriser et vendre leurs produits et services. les secondes communiquent d'une manière non mercantile mais travaillent sur la connaissance de ce qu'elles sont et de ce qu'elles peuvent apporter aux usagers, par des tiers en observant la nature des communications émises par les collectivités, il semble qu'un glissement se soit résolument opéré. en effet, ces organisations ne se bornent plus à mettre en évidence leur politique, leurs réalisations ou les aides personnelles ou professionnelles disponibles pour les usagers . leur politique de communication ne se résume plus non plus au traditionnel « journal de la ville » « journal du conseil général, du conseil régional », à des plaquettes ou à des communication au ton résolument institutionnel. les collectivités innovent, osent, passent à la couleur, développent des messages décalés, voire osés . cette nouvelle orientation se traduit, d'une part, par l'utilisation massive de créations graphiques originales ainsi que par le recours à de formules “choc“ ou encore d'images à fort potentiel de mémorisation. les campagnes de communication compte aussi parmi l'arsenal des moyens mis en œuvre. d'autre part, la communication des collectivités locales s'oriente vers sa cible et n'attend plus que cette dernière se déplace vers l'administration pour obtenir une information. la communication devance donc le besoin réel de la cible de communication. autre remarque : l'événementiel, la création de rendez-vous festifs, la valorisation des patrimoines, l'utilisation d'outils nouveaux ou jusqu'alors massivement réservés à la vente de produits ou à leur promotion ont fait leur entrée dans les pratiques de communication développées par les structures publiques locales, départementales et régionales issues de la décentralisation. enfin, la communication des collectivités locales dépasse régulièrement les limites géographiques de leur territoire et pas seulement, comme traditionnellement, dans le domaine touristique. alors, les collectivités locales se considèrent-elles finalement comme des produits comme les autres ? en un mot, l'âge de la communication institutionnelle tire-t-il à sa fin, pour donner naissance à l'ère du marketing territorial ?


  • Pas de résumé disponible.