Histoire croisée de l'utopie industrielle en France et en Grande-Bretagne au XIXe siècle.

par Valérie Baroteaux

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Philippe Minard.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 11-01-2010 .


  • Résumé

    Alors qu'en grande-bretagne d'abord, puis en france, dans une moindre mesure, la revolution industrielle marque des la premiere partie du xixe siecle, l'avenement de nouvelles conditions de production, synonymes de proletarisation et de pauperisme, certains industriels en reaction a l'economie politique dominante proposent de modifier les rapports travail/capital. parmi ces entrepreneurs, a la fois penseurs et praticiens, qui se sont affirmes comme des patrons modeles, deux figures emergent : robert owen en angleterre et jean baptiste godin en france, qui, s'ils n'appartiennent pas a la meme generation sont emblematiques. affubles par leurs detracteurs du vocable de 'socialistes utopiques' et leurs realisations 'd'utopies industrielles', ces industriels d'un nouveau type assignent a l'entreprise un role social visant a la regeneration de l'homme et a l'emancipation de l'ouvrier. a travers les experiences pratiques qu'ils menent et les mesures sociales qu'ils introduisent owen et godin font de leur entreprise un veritable laboratoire economique et social et cherchent a construire une societe dans laquelle le bonheur (ou le bien etre) sera universellement partage. connus et reconnus owen et godin, dont les pratiques se font echo des deux cotes de la manche, inspirent d'autres patrons sociaux tout au long du xixe siecle tels que titus salt en angleterre, emile menier en france. leaders d'un courant de pensee alternatif, leurs discours et leurs realisations viennent nourrir les ecrits des penseurs de l'organisation du travail qu'ils soient saint-simoniens, fourieristes ou socialistes chretiens. l'etude de l'evolution de ce courant de pensee permet d'analyser, a travers la circulation des idees, les transferts et les pratiques entre theoriciens et realisateurs britanniques et francais. la singularite de leurs experiences apparait sous un nouvel eclairage et permet de les inserer dans un courant doctrinal et experimental plus large depassant le cadre geographique de leur propre pays.


  • Pas de résumé disponible.