La formation de l'esprit commando marine. Ethnologie d'une sous-culture militaire d'exception.

par Cyril Touboulic

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Monica Heintz.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent , en partenariat avec Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (laboratoire) depuis le 01-02-2018 .


  • Résumé

    « Comment pense la culture commando marine ? » telle est la question qui sous-tend l'ensemble de cette étude sur la formation des forces spéciales mer, l'une des plus exigeantes des forces armées françaises, définie comme une sélection naturelle. Dans l'objectif de réifier ce que les bérets verts dénomment « l'esprit commando », une immersion dans le stage commando (niveau opérateur) se fit au département commando de la force maritime de Lorient. Devant un microcosme élitiste adepte de la ruse autant que des non-dits, un effort méthodologique fut nécessaire pour comprendre l'endroit et l'envers de la formation de cette communauté orale déclarant de son propre aveu porter un masque. À partir d'un travail en étroite collaboration avec le personnel commando sur la langue vernaculaire et l'observation de la gestuelle, cette étude décortique la formation des bérets verts avec sa toile de fond : la transmission d'un métier de l'inconfort ajustée à la guerre sale. Abordant les principales tensions structurantes à la pérennité d'un groupe de commandos marine, la probléma-tique de recherche prospecte comment des qualités essentielles telles que la discrétion, la cohésion et l'obéissance se maintiennent à l'intérieur d'une sous-culture militaire d'exception traversée en tout point par la transgression. Une sous-culture militaire qui se dit être une meute de loups.

  • Titre traduit

    The formation of the french navy commando spirit. Ethnology of an exceptional military subculture.


  • Résumé

    “How do we think about the navy's commando culture?” is the question that underlies the whole of this study on the training of the navy's special forces, one of the most demanding of the French armed forces, defined as a natural selection. In order to reify what the Green Berets call “the commando spirit”, an immersion in the commando training course (operator level) took place at the commando department of the Lorient maritime force. In front of an elitist microcosm adept at cunning as much as at keeping things unsaid, a methodological effort was necessary to understand the back and forth of the training of this oral community which, by its own admission, declared that it wore a mask. Working closely with commando personnel on the vernacular and observing gestures, this study unravels the formation of the Green Berets against the backdrop of the transmission of a profession of discomfort adjusted to dirty warfare. Addressing the main tensions structuring the durability of a Navy commando group, the research problematic explores how essential qualities such as discretion, cohesion and obedience are maintained within an exceptional military subculture traversed in every way by transgression. A military subculture that claims to be a wolf pack.