La Poétique du Bildungsroman bisexuel contemporain : États-unis, France, Thaïlande

par Pariwat Sukwichai

Projet de thèse en Littérature comparée

Sous la direction de Jean-Claude Laborie.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, spectacles , en partenariat avec Littérature et poétique comparées (laboratoire) depuis le 03-10-2019 .


  • Résumé

    Dans les études littéraires contemporaines, la littérature gaie (gay) et lesbienne a commencé à attirer l'attention avec l'émergence des études de genre (gender studies) et de la théorie Queer dans les études littéraires anglophones. La sexualité et l'identité sexuelle sont alors devenues un thème largement abordé dans les études littéraires. Toutefois, alors que la plupart des recherches dans ce domaine sont consacrées plutôt à la littérature gaie et lesbienne, le motif de la bisexualité dans les œuvres littéraires est rarement abordé dans les études. Partant de ce constat, mon projet ambitionne d'explorer la bisexualité telle qu'elle se manifeste dans la littérature, plus précisément dans les romans d'apprentissage ou d'entrée dans l'âge adulte(coming-of-age). L'originalité de mon travail consistera à explorer la poétique du récit bisexuel notamment dans six romans français, thailandais et américains contemporains : "Rup Thong" (1989) de Kritsana Asoksin, Sen Thang Thi Wangplaw (Le Chemin vide, 2000) de Phata, "Saccage" (2006) d'Eric Jourdan, "Call Me By Your Name" (2007) d'André Aciman, "In One Person" (2012) de John Irving et "Un Garçon comme une autre" (2013) de Joël Breurec. Mon travail se différenciera substantiellement de nombreux travaux déjà existants en ce qu'il se concentrera principalement non sur les revendications sociales des mouvements LGBT, mais sur la relation entre le langage et la construction de l'identité bisexuelle. Par ailleurs, le thème de l'entrée dans l'âge adulte joue un rôle particulier dans la constitution du corpus. Dans la mesure, en effet, où les romans d'apprentissage se préoccupent du passage de l'adolescence à l'âge adulte, ils impliquent une construction de soi interrogeant également la construction de l'identité sexuelle, qui est le thème principal de la recherche. L'objectif central de ma recherche est de savoir, d'une part, s'il existe une poétique propre aux récits littéraires dont les personnages sont bisexuels et, d'autre part, si cette poétique joue un rôle significatif dans la construction de l'identité sexuelle à travers le langage. Il s'agit également d'explorer les enjeux impliqués dans la procédure langagière et de les corréler aux différents contextes historiques et culturels dont ces œuvres sont issues. Pour y parvenir, le projet prend pour hypothèse, sans ignorer ni les idiosyncrasies des personnages et des œuvres ni la diversité de leurs contextes, que les œuvres littéraires impliquant des personnages bisexuels partagent des procédés langagiers communs pour parvenir à construire une identité sexuelle propre à ces personnages. Inscrit dans les études de genre, le projet mettra à profit la théorie queer aussi bien que la théorie féministe, compatibles entre elles dans la mesure où elles promeuvent le concept de l'identité sexuelle comme une construction sociale. En outre, l'identité sexuelle se construit à travers la répétition d'actes performatifs dans la société. En analysant et en essayant de comprendre les multiples façons dont une identité sexuelle est partagée et constituée historiquement, nous sommes amenés à nous confronter au fait que l'identité sexuelle peut se construire d'une autre manière, indépendamment de la binarité homme-femme socialement construite dont relève l'hétérosexualité ou l'hétéronormativité. Le concept de l'identité sexuelle comme performance selon Judith Butler sera alors abordé dans ce travail de recherche, sans ignorer les théories féministes psychanalytiques lacaniennes d'Hélène Cixous, Luce Irigaray et Julia Kristeva, qui s'appuient sur la relation entre le langage et le genre.

  • Titre traduit

    The Poetics of The Contemporary Bisexuel Bildungsroman : United-States, France, Thailand


  • Résumé

    In contemporary literary studies, gay and lesbien literature has started to get attention as a result of the growing interest in gender studies and queer theory in anglophone literary studies. Sexuality as well as sexual identity has then become a theme widely studied in literary works. However, while most research in this field is devoted to gay and lesbian literature, bisexuality in literary works is rarely the main theme of literary studies and research. From this observation, my research project seek to explore bisexuality as represented in literature, specifically in coming-of-age novels. My research distinguish itself from others in its preoccupation with exploring the poetics of bisexual narrative in six French, thai and American novels : "Rup Thong" (1989) by Kritsana Asoksin, Sen Thang Thi Wangplaw (Le Chemin vide, 2000) by Phata, "Saccage" (2006) by Eric Jourdan, "Call Me By Your Name" (2007) by André Aciman, "In One Person" (2012) by John Irving et "Un Garçon comme une autre" (2013) by Joël Breurec. Unlike other already existing research, mine differs substantially with its focus on the relation between langage and the construction of bisexual identity. Moreover, the theme of coming-of-age plays a particular role in this research. While coming-of-age novels are preoccupied with the transition from adolescence to adulthood, they involve a self-construction which also interrogates the construction of sexual identity, the main theme of this research. The objective of my research is to prove if there is a poetics in literary narratives of which the main characters are bisexual and if this poetics plays a significant role in the construction of sexual identity by means of language. Moreover, this research will explore the factors involved in the process of language and correlate them to different historical and cultural contexts. In order to do so, without ignoring neither the idiosyncrasies of these novels and their characters nor the diversity of their contexts, the research has the hypothesis that novels having bisexual characters share common poetics in order to construct a sexual identity of these characters. In terms of theories, this research will apply queer theory as well as feminist theories for their compatibility in promoting the concept that sexual identity is a social construct. In other words, sexual identity is constructed through repetition of performative acts in society. By analysing and trying to understand the multiple ways in which sexual identity is shared and constituted historically, we are brought to confront the fact that sexual identity can be constructed in another way, independently from the male-female binarity constructed socially on which depend heterosexuality and heteronormativity. The concept of sexual identity as a performance according to Judith Butler will be thus used in this research, together with french feminist theories of Hélène Cixous, Luce Irigaray et Julia Kristeva, focusing on the relation between language and gender.