Dispositifs de résistance spatiale à la ville hostile

par Joffrey Paillard

Projet de thèse en Architecture et Ville

Sous la direction de Manola Antonioli.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Espaces, Temps, Cultures (Université Paris Nanterre) , en partenariat avec Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme, Environnement (Paris) (laboratoire) depuis le 28-09-2018 .


  • Résumé

    Alors que les villes misent de plus en plus sur de nouvelles formes de convivialité instaurées par une gouvernance qui se veut à la fois friendly, ouverte, festive et spontanée, où sont expérimentées de nouvelles manières de vivre « ensemble » et de « co-habiter », elles ne sont pas pour autant épargnées de vives critiques quant à la privatisation et marchandisation des espaces urbains, des phénomènes qui entraînent des atteintes considérables à la vie privée et une prise en compte unilatérale des problématiques urbaines tournée essentiellement vers les quartiers les plus aisés et/ou touristiques au détriment de zones urbaines enclines à la paupérisation. À une époque où la vision politique de l'urbain se porte davantage sur la « ville créative » et le « marketing urbain » au détriment d'une certaine forme de « droit à la ville », cette thèse souhaite engager une critique des dynamiques néolibérales de la ville contemporaine en questionnant les espaces publics que l'on pourrait qualifier de quotidiens, d'ordinaire et de proximité. Problématiser ces typologies d'espaces publics permettra d'interroger les rapports de pouvoir à l'œuvre dans la quotidienneté des habitants des centres urbains, et par la même occasion leurs corollaires, c'est-à-dire les dispositifs de résistance spatiale. Ainsi, il s'agira d'observer les pratiques du quotidien que Michel de Certeau a définies comme des « procédures de la créativité quotidienne » et à partir desquelles les individus peuvent échapper à la « surveillance généralisée », et contourner les cadres normatifs établis par les différents appareils de pouvoir, ou de manière plus générale par les devenirs de la « ville hostile ».

  • Titre traduit

    Space resistance device to the hostile city


  • Résumé

    Translating