Plaisir esthétique et expérience de beau de l'enfant en situation de handicap

par Jeffrey Lamorlette

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Régine Scelles.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Connaissance, langage et modélisation , en partenariat avec Clinique Psychanalyse Développement (laboratoire) depuis le 12-12-2018 .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur le plaisir esthétique et les expériences de beau de l'enfant en situation de handicap. La revue de la littérature permet d'identifier le plaisir esthétique comme étant une dynamique pulsionnelle. Les expériences de beau mettent en jeu de nombreuses tensions et limites psychiques: beau/laid, refoulé/connu, dedans/dehors, moi/non-moi, moi/extérieur.Les idéaux familiaux et culturels y ont une fonction de référents. Cette dynamique intervient dans les processus de subjectivation à l'adolescence notamment. Le handicap, à travers le paradigme du miroir brisé, met en jeu ces même limites et il s'agit alors de questionner la place de l'esthétique pour l'enfant en situation de handicap en institution. La population est donc composé d'enfant âgé de 10 à 14 ans, en situation de handicap, au sein d'un institut médico-éducatif. La méthode est qualitative et associe observation participante et entretien de recherche médiatisé par des photographies de l'environnement de l'enfant, prise par l'enfant au cours de "promenade photo".

  • Titre traduit

    not available


  • Résumé

    Not available