Du renoncement au monde à l'environnementalisme dans l'hindouisme sectaire à Rishikesh, Uttarakhand (Inde).

par Johan Krieg

Projet de thèse en Ethnologie

Sous la direction de Anne De sales et de Raphaël Voix.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent , en partenariat avec Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (laboratoire) depuis le 17-10-2017 .


  • Résumé

    Mon travail de recherche porte sur l'un des traits marquants de la vitalité de l'hindouisme contemporain : l'intervention croissante de monastères hindous dans les questions sociétales en Inde, et plus spécifiquement, depuis peu, dans l'environnementalisme. Cette thèse vise à explorer les relations que les hindous membres d'une tradition monastique entretiennent avec l'environnement. Il s'agit, d'une part, d'examiner la relecture de l'hindouisme (ses textes, ses façons d'agir dans le monde) pour répondre aux défis environnementaux et, d'autre part, les déterminants politiques qui sous-tendent certaines des actions de protection de l'environnement menées par le monastère Parmarth Niketan. Le premier axe de recherche se penche principalement sur l'analyse des mesures proposées par Parmarth Niketan afin de répondre aux défis écologiques du monde moderne. Il s'agit notamment d'examiner les solutions envisagées par les ascètes du monastère pour protéger l'environnement, les légitimations qu'ils tirent de l'enseignement de l'hindouisme sur la nature et la façon dont ils harmonisent les premières et les secondes au nom de leur autorité religieuse. Une attention particulière est portée sur les actions de patrimonialisation du Gange menées par le monastère. En cherchant à inscrire le Gange au patrimoine mondial de l'UNESCO, Parmarth Niketan souhaite protéger l'écosystème du fleuve et préserver la culture indienne considérée comme étant indissociablement liée à la déesse fluviale. Le second axe de cette étude poursuit une réflexion amorcée depuis une dizaine d'années par les recherches en sciences sociales qui abordent les conceptions et les usages de la nature dans l'hindouisme. Ces travaux mettent en évidence la récupération politique de l'écologie par les nationalistes hindous. Dans quelle mesure Parmarth Niketan, à travers l'engagement environnementaliste qui est le sien, est un acteur de la politisation de l'hindouisme et de la revitalisation hindoue à laquelle on assiste dans l'Inde contemporaine ? À partir de l'étude monographique de Parmarth Niketan, cette thèse se propose de montrer de quelle manière des acteurs qui se rattachent à une tradition monastique hindoue répondent aux nouveaux enjeux sociaux, politiques et écologiques de l'Inde du XXIe siècle.

  • Titre traduit

    From World Renunciation to Environmentalism in Sectarian Hinduism in Rishikesh, Uttarakhand (India).


  • Résumé

    Johan Krieg is currently pursuing his Ph.D. from The Research Center for Anthropology and Comparative Sociology (LESC) at Paris Nanterre University. In his Master's thesis entitled “The Sankata Mocana Foundation : a hindu and scientific answer to the pollution of the Ganges”, he studied the role of NGO (Sankata Mocana Foundation) which since 1982 fight against pollution of the Ganges in Varanasi (North India). His research in Varanasi highlighted the complexity of the relationship between Hinduism and ecology and led him to continue studying the contribution made by Hindu community to nature conservation. His Doctoral research focusses on the attempts of some Hindu monasteries in Rishikesh (North India) to solve contemporary world problems like poverty, inequalities between the sexes or environmental crisis. The heads of some monasteries reinterprets Hindu philosophical and religious ideas in order to adapt them to today's global challenges. Understanding the mechanism by which Hindu ancestral traditions are transformed into humanistic and environmental ethics is a complex issue that will be discussed in his research. The aim of his study is to make a contribution to a better understanding of the role of Hindu monks and their disciples in social services and in conservation of environment in contemporary India.