Les usages sociaux des applications de rencontres homosexuelles géolocalisées à Paris : trajectoire, socialisations, spatialisations.

par Anthony Fouet

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Philippe Combessie.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société , en partenariat avec Sociologie, philosophie et socio-anthropologies politiques (laboratoire) depuis le 17-09-2015 .


  • Résumé

    Par l'analyse des effets des dispositifs sociotechniques et des dispositions sociales, il s'agit de comprendre comment les usages sociaux des applications de rencontres homosexuelles géolocalisées structurent les expériences homosexuelles contemporaines urbaines, tant dans la dimension sexuelle qu'affective. De manière transversale, la présente thèse analyse la prévention des risques sexuels et plus particulièrement s'attache à comprendre l'usage de la PrEP dans les scénarios de rencontre et les représentations liées aux corps « sains » et aux personnes séropositives. Les applications de rencontres géolocalisées présentent des spécificités qui influent sur les expériences individuelles. Premièrement, conçus comme des espaces de « consommation sexuelle », ces univers numériques favorisent la spéculation sexuelle où le fantasme peut prendre une dimension physique concrète, permettant de saisir les représentations sociales de la sexualité homosexuelle masculine. Deuxièmement, la géolocalisation des partenaires en présence induit un rapport au temps et à l'espace différents des lieux de rencontres physiques dont l'impératif d'immédiateté et de disponibilité est relégué au premier plan de la rencontre. Troisièmement, les rencontres physiques issues de ces dispositifs sociotechniques se déroulent quasi-systématiquement au domicile d'un des partenaires prenant part à l'action, ce qui conduit à une dilution des pratiques affectives et sexuelles entre hommes dans le territoire échappant plus fortement à la régulation sociale des institutions. Dès lors, il s'agit d'étudier plusieurs aspects : les scripts sexuels des dispositifs sociotechniques (mise en scène de soi, normes, pratiques, interactions) ; l'inscription des pratiques numériques dans le territoire ; les parcours d'utilisateurs et les déterminants des usages ; la gestion de la prévention avec le partenaire potentiel et l'incorporation des pratiques préventives dans les scripts sexuels géolocalisés.

  • Titre traduit

    The social uses of homosexual géo-dating applications in Paris : trajectory, socialization, spatialization.


  • Résumé

    Through the analysis of the effects of sociotechnical devices and social dispositions, the aim is to understand how the social uses of homosexual géo-dating applications structure contemporary urban homosexual experiences, both in the sexual and affective dimensions. In a transversal way, the present thesis analyzes the prevention of sexual risks and more particularly attempts to understand the use of PrEP in encounter scenarios and representations related to "healthy" bodies and HIV-positive people. The homosexual géo-dating applications present specificities that influence individual experiences. Firstly, conceived as spaces for "sexual consumption", these digital universes promote sexual speculation where fantasy can take on a concrete physical dimension, allowing the social representations of male homosexual sexuality to be grasped. Secondly, the geolocalization of the partners in presence induces a relationship to time and space different from the physical meeting places whose imperative of immediacy and availability is relegated to the forefront of the encounter. Thirdly, the physical encounters resulting from these sociotechnical devices take place almost systematically in the home of one of the partners taking part in the action, which leads to a dilution of affective and sexual practices between men in the territory more strongly escaping the social regulation of institutions. Several aspects must therefore be studied : the sexual scripts of sociotechnical devices (staging of the self, norms, practices, interactions) ; the inclusion of digital practices in the territory ; user pathways and the determinants of use ; the management of prevention with the potential partner and the incorporation of preventive practices in geolocalized sexual scripts.