Liberté, égalité, volonté" : la politique d'accompagnement à l'entrepreneuriat en quartier prioritaire de la politique de la ville

par Lorena Clement

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, urbanisme

Sous la direction de Marie-Hélène Bacqué.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Espaces, Temps, Cultures (Université Paris Nanterre) , en partenariat avec Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme, Environnement (Paris) (laboratoire) depuis le 04-09-2017 .


  • Résumé

    A l'aune de la multiplication des discours politiques promouvant la dimension égalitaire de l'entrepreneuriat, la thèse étudie la politique publique de soutien à la création d'activité dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), territoires qui concentrent des publics multi-discriminés. A travers l'analyse qualitative d'un dispositif et d'une structure d'accompagnement à la création d'activité dans deux intercommunalités, elle questionne le discours national présentant la politique de soutien à l'entrepreneuriat comme une politique d'égalité des chances sociale et spatiale. Pour ce faire, elle se penche sur les profils des publics accueillis par les structures étudiées ainsi que sur leurs modalités d'accompagnement, censées favoriser la création d'entreprise dans une logique d'égalité d'accès aux ressources pour tous. Après avoir interrogé cette accessibilité à l'échelle des structures, la thèse interroge l'accessibilité de ces dernières à l'échelle intercommunale. Cette analyse multiscalaire met en lumière les objectifs et les effets de l'accompagnement entrepreneurial sur le parcours des personnes suivies ainsi que sur la fabrique urbaine des territoires concernés. Dans ce cadre, la thèse s'inscrit dans le champ des études urbaines en montrant en quoi les rapports sociaux s'imbriquent aux rapports spatiaux dans la politique de soutien à l'entrepreneuriat en QPV.

  • Titre traduit

    Entrepreneurial politics in french poor suburbs


  • Résumé

    Xx