La musique andalouse marocaine entre passé, présent et futur : mémoire, nostalgie et construction d'une identité́ nationale

par Yassir Bousselam

Projet de thèse en Ethnomusicologie

Sous la direction de Jean Lambert.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent , en partenariat avec Laboratoire d'Ethnologie et de Sociologie Comparative (laboratoire) depuis le 30-10-2014 .


  • Résumé

    Ne souhaitant pas me restreindre aux problématiques purement descriptives que l'on trouve dans la bibliographie, je me suis efforcé de faire évoluer mon sujet de thèse et mon regard , vers une analyse anthropologique de la place de la tradition andalouse dans le paysage musical actuel, mais en y intégrant l'arrière-plan historique proche qui n'avait jamais été pris en compte par les chercheurs jusqu'ici : les débuts de l'enregistrement sonore au Maroc, la participation marocaine au Congrès du Caire, le Congrès de Fès de 1939. Outre des archives qui avaient été complètement oubliées, apparaissent alors des enjeux anthropologiques et politiques de première importance, comme la relation à la colonisation (à la fois française et espagnole), l'Indépendance, les constructions identitaires liées à l'imaginaire andalou très prégnant au Maroc, tout en mettant en valeur les acteurs, processus et enjeux de la patrimonialisation de la musique andalouse marocaine.

  • Titre traduit

    Moroccan Andalusian music between past, present and future: Memory, Nostalgia and the construction of a National identity


  • Résumé

    Not wishing to restrict myself to the purely descriptive problems that can be found in the bibliography, I have tried to develop my thesis subject and my viewpoint towards an anthropological analysis of the place of the Andalusian tradition in today's musical landscape, but integrating into it the close historical background that had never been taken into account by researchers until now: the beginnings of sound recording in Morocco, the Moroccan participation in the Cairo Congress, the 1939 Fez Congress. In addition to archives that had been completely forgotten, anthropological and political issues of prime importance then appeared, such as the relationship with colonization (both French and Spanish), Independence, and identity constructions linked to the Andalusian imaginary that was very much alive in Morocco, while at the same time highlighting the actors, processes and issues involved in the heritage of Moroccan Andalusian music.