Exercice et entrainement en auto-résistance chez les personnes vieillissantes

par Maha Ben Fatma (Ben hassine)

Projet de thèse en Sciences du sport et du mouvement humain

Sous la direction de Tarak Driss.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain , en partenariat avec Laboratoire Interdisciplinaire de Neurosciences, Physiologie et Psychologie : Activité Physique et Santé (laboratoire) depuis le 15-11-2019 .


  • Résumé

    Au niveau du muscle strié squelettique, la fonte musculaire commence à s'installer à partir de l'âge de trente ans (Paillard, 2013). On observe une diminution de la masse musculaire au profit de la masse grasse de l'ordre de 8 à 10% chaque décennie et qui devient plus importante à partir de 50 ans (Rolland et al, 2009). Par ailleurs, cette perte de la masse musculaire s'accompagne d'une diminution de la force musculaire de l'ordre de 15% par décennie (Narici et al, 2006 ; Russ et al, 2012). Cela se traduit également par une baisse du niveau d'activation musculaire maximale (Morse et al, 2004) et une augmentation du niveau de co-activation (Hakkinen et al, 2001). Plusieurs études se sont intéressées à l'effet de l'entrainement en résistance (Hakkinen et al, 2000) sur certains facteurs neuro-musculaires telles que la co-activation. Ils ont conclu qu'il y a une diminution de la co-activation des muscles antagonistes après un 24 semaines d'entrainement chez des personnes âgées de 62 à 78 ans. De même, (Bottaro et al,2007 ; Drey et al,2012) ont constaté aussi une diminution de la co-activation des muscles antagonistes après un entrainement en puissance. Cependant, ces spécificités ne semblent pas très surprenantes du fait des différences physiologiques (innervation, etc.) et fonctionnelles liés à l'âge. *Le premier objectif de la présente thèse est de mieux comprendre la différence inter-sexe dans les réponses à des exercices de différentes intensités ainsi que les adaptations à un programme d'entrainement en CCMVI. *Le deuxième objectif s'intéressera à l'effet de type de programme d'entrainement sur la force et l'activité électromyographique. *Le troisième objectif est d'étudier l'effet de l'ajout d'une charge additionnelle lors de l'exercice de co-contraction maximale isométrique volontaire sur le niveau d'activation des muscles antagoniste de l'articulation du coude.

  • Titre traduit

    Self-resistance exercise and training in middle-aged and elderly persons


  • Résumé

    In skeletal striated muscle, muscle wasting began to start at the age of thirty (Paillard, 2013). There is a decrease in muscle mass in favor of fat mass of about 8 to 10% each decade and becomes more important from 50 years (Rolland et al, 2009). In addition, this loss of muscle mass is accompanied by a decrease in muscle strength of the order of 15% per decade (Narici et al, 2006, Russ et al, 2012). This is also reflected in a decrease in the level of maximal muscle activation (Morse et al, 2004) and an increase in the level of co-activation (Hakkinen et al, 2001). Several studies have investigated the effect of resistance training (Hakkinen et al, 2000) on certain neuromuscular factors such as co-activation. They concluded that there is a decrease in co-activation of antagonistic muscles after a 24-week training period in people aged 62 to 78 years. Similarly, (Bottaro et al., 2007, Drey et al, 2012) also found a decrease in the co-activation of antagonistic muscles after a power training. However, these specificities do not seem very surprising because of physiological (innervation, etc.) and functional differences related to age. The present thesis focuses on the investigation of neuromuscular indices (FMV, EMG), to compare the mechanical and neurophysiological adaptations of agonist-antagonist muscles during several isometric modalities of the elbow joint (FMV, CCMIV in Unilateral and Bilateral ) following a simple exercise of CCMVI or after a training program of several weeks in adults 50 years and over. * The first objective of this thesis is to better understand the inter-sex difference in responses to exercises of different intensities as well as adaptations to a training program in CCMVI. * The second objective will focus on the effect of type of training program on strength and electromyographic activity. * The third objective is to study the effect of adding an additional load during the voluntary maximal isometric co-contraction exercise on the activation level of the elbow joint antagonist muscles