Le dossier d'archives en tant qu'objet transitionnel et transmissionnel: objet de réappropriation d'une identité à soi pour les enfants réunionnais transplantés en France hexagonale entre 1963 et 1984

par Nathalie Assen À Zock (Betchem nnuka)

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Marion Feldman et de Malika Mansouri.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Connaissance, langage et modélisation , en partenariat avec Clinique Psychanalyse Développement (laboratoire) depuis le 10-12-2019 .


  • Résumé

    Le thème de cette recherche porte sur : Le dossier d'archives, entre transition, transmission et pouvoir. L'archive renvoie à la question de la trace. La trace qui lie à un autre et permet soit d'identifier ce qui ne peut pas l'être autrement, soit d'apporter de la clarté à ce qui d'une certaine façon apparaît confus ou prête à confusion. L'archive renvoie aussi à la question de l'identité par les informations qu'elle contient, et qui sont autant de symboles décryptables ou non, pouvant mener à une reconstruction identitaire. Cet objet matériel autour duquel se conte un récit, celui de l'existant comme de l'absent, celui du présent vers le passé, celui de l'oublié. Cet objet par lequel s'établit les ponts entre le passé et le présent, entre les morts et les vivants. Lorsque les familles viennent à être brisées, les liens rompus, l'archive peut alors intervenir pour servir de tremplin, d'objet transitionnel au sens Winnicottien dans cette historisation du sujet mais aussi d'objet transmissionnel. Michel BORZYKOWSKI et Ilan LEW définissent cet objet comme étant un support émotionnel qui raconte une histoire ainsi qu'un lien transgénérationnel avec la shoah et constitue un témoignage contre la négation et l'oubli . Il y'a donc un lien avec la mémoire. L'archive pourrait alors être cet objet-témoin de l'histoire du sujet mais aussi de ce qui le lie à l'histoire générale, celle de sa famille, celle des époques, celle de la société, comme il l'a été pour les survivants de la Shoah. Lorsque cet objet n'a pas appartenu au sujet, n'a pas été constitué par lui, mais fabriqué par l'institution, c'est le cas du dossier d'archives, il ouvre encore à d'autres rapports dont les enjeux peuvent être autour des retrouvailles avec ce dossier d'archive. Des enjeux en rapport avec l'histoire du sujet mais aussi de celle générale générale, celle de sa famille, celle des époques, celle de la société. Il s'agira de définir ce dossier d'archives, la manière par laquelle il aura été constitué, les interdits dont il est frappé. Il s'agit aussi en amont et en aval de comprendre en lien avec l'histoire, tant la grande que celle individuelle, les rapports que le sujet entretient avec son dossier. Il y'a l'histoire qui va convoquer les rapports au pouvoir, il y'a l'objet-dossier, symbole matériel parfois muet, parfois parlant, souvent interdit, il y'a aussi les émotions autour de cet objet, la subjectivité du sujet. C'est tout le construit entre l'imaginaire collectif et singulier ; l'histoire, sa narrativité, et ses effets dans la construction des liens intersubjectifs et des identités. Avec une approche complémentariste, nous entendons explorer les enjeux théoriques de cet objet, pour ensuite mener des entretiens triangulés (nous, un historien et le sujet) autour des rapports avec cet objet que nous analyserons ensuite avec la méthode IPA.

  • Titre traduit

    The archive file as a transitional and transmissive object: object of reappropriation of self-identity for Reunionese children transplanted in France hexagon between 1963 and 1984


  • Résumé

    It will be a matter of defining this file of archives, the way by which it will have been constituted, the interdicts of which it is struck. It is also upstream and downstream to understand in connection with history, both the great and the individual, the relationship that the subject has with his record. There is the story that will summon the relationship to power, there is the object-file, material symbol sometimes dumb, sometimes speaking, often forbidden, there is also the emotions around this object, the subjectivity from subject. It is all built between the collective and singular imagination; history, its narrativity, and its effects in the construction of intersubjective links and identities. With a complementarist approach, we intend to explore the theoretical issues of this object, and then conduct triangulated interviews (us, a historian and the subject) around the relationships with this object that we will then analyze with the IPA method.