Conservation du gecko vert de Manapany (phelsuma inexpectata) et du puffin du Pacifique (ardenna pacifica). Approche multispécifique pour la conservation des falaises littorales du sud de l’île de La Réunion

par Arthur Choeur

Projet de thèse en Biologie de la conservation

Sous la direction de Matthieu Lecorre.

Thèses en préparation à La Réunion , dans le cadre de École doctorale Sciences, Technologies et Santé , en partenariat avec Écologie marine tropicale des océans Pacifique et Indien (Réunion) (laboratoire) depuis le 01-01-2018 .


  • Résumé

    Le littoral sud de La Réunion (île tropicale de l’océan Indien) est composé de falaises spectaculaires abritant une faune et une flore remarquable. On y retrouve les dernières populations sauvages de geckos verts de Manapany (Phelsuma inexpectata, un reptile endémique en danger critique d’extinction), des reliques de végétation indigènes littorales comprenant certaines espèces menacées et/ou endémiques (ex. : Euphorbia viridula, Psiadia retusa, Latania lontaroides,…), ainsi que des sites de reproduction de trois espèces d’oiseaux marins indigènes (le paille-en-queue à brins blancs, Phaethon lepturus ; le puffin du Pacifique, Ardenna pacifica ; et le noddi brun, Anous stolidus). Cette biodiversité subit des menaces importantes, notamment la transformation des habitats par la végétation exotique envahissante, les activités humaines (ex. : urbanisation, culture) et les mammifères introduits (ex. : chats, Felis catus ; rongeurs). Par ailleurs, les connaissances sur cet écosystème littoral sont lacunaires, tant sur la biologie des espèces que sur leur écologie, ce qui ne permet pas de mettre en place des mesures de gestion adaptées. Fondée sur une collaboration entre chercheurs (UMR ENTROPIE) et gestionnaires (CDL, NOI, AVE2M) travaillant sur des taxons différents (reptiles, oiseaux marins), cette thèse avait pour objectifs d’apporter des solutions de gestion multispécifique pour conserver deux espèces patrimoniales de ces falaises : le gecko vert de Manapany et le puffin du Pacifique. Nous avons entrepris une démarche progressive de la description de l’état de conservation des espèces, en passant par la compréhension des menaces, jusqu’au suivi des actions de conservation prescrites. Trois axes de recherche ont été ciblés : (i) la démographique et la biologie de la reproduction, (ii) les besoins écologiques concernant des habitats terrestres, et (iii) les impacts et la gestion des mammifères exotiques (notamment les chats). Nos résultats montrent que les populations de geckos verts de Manapany et de puffins du Pacifique sont dans des états critiques de conservation. Les pestes végétales et les mammifères exotiques (tout particulièrement les chats) sont des menaces pour la préservation des deux espèces. Nous apportons plusieurs prescriptions de gestion locales et applicables à d’autres écosystèmes insulaires, notamment concernant la gestion des mammifères exotiques, la restauration multispécifique de l’habitat terrestre, et la mise en place d’un élevage de geckos ex-situ. Plusieurs de ces recommandations ont pu être mises en place durant cette thèse (contrôle des prédateurs, élevage transitoire de geckos) et certaines suivies dans le cadre d’une démarche adaptative active. Ces travaux de conservation multispécifiques, à l’interface entre recherche et gestion, devraient continuer et être soutenus par des outils règlementaires fédérateurs de grande ampleur, comme par exemple la mise en place d’une Réserve Naturelle Nationale (RNN).

  • Titre traduit

    Conservation of the Manapany day gecko (Phelsuma inexpectata) and the wedge-tailed shearwaters (Ardenna pacifica). Multispecies approach for the conservation of the southern coastal cliffs of Reunion Island


  • Résumé

    The southern coastal cliffs of Reunion Island (tropical island in the Western Indian Ocean) host a unique flora and fauna: the last populations of Manapany day gecko (Phelsuma inexpectata, an endemic reptile in critically endangered), relics of indigenous vegetation including endemic and/or threatened species (e.g.: Euphorbia viridula, Psiadia retusa, Latania lontaroides) and breeding colonies of three native seabirds (white-tailed tropicbirds, Phaethon lepturus ; brown noddies, Anous stolidus and wedge-tailed shearwaters, Ardenna pacifica). This biodiversity is threatened by habitat transformations due to invasive plants, human activities (urbanization and culture) and invasive mammals (especially cats, felis catus, and rodents). Moreover, little is known about biology and ecology of the native species, which does not allow the implementation of effective conservation strategy. Based on hand-in-hand collaboration between researchers (UMR ENTROPIE) and managers (CDL, NOI, AVE2M) working on different taxa, the aim of this thesis was to provide multispecies conservation prescriptions on cliffs study for the Manapany day gecko and the wedge-tailed shearwater. We undertook a progressive approach from describing of species conservation states through understanding threatening processes to the prescription and monitoring of management actions. Three research topics were targeted: (i) demography and reproductive biology, (ii) terrestrial habitat requirements, and (iii) impacts and management of invasive mammals (especially cats). Our results highlighted the critical conservation state of Manapany day geckos and wedge-tailed shearwaters populations. Invasive plants and mammals (especially cats) are threats to the conservation of native biodiversity. We provide several local and general conservation prescriptions, including management of invasive species, multispecies terrestrial habitat restoration and captive head-start program of Manapany day geckos. Several of these prescriptions were implemented during this thesis (invasive species management and captive breeding program) and monitored as part of active adaptive management approach. This multispecies study at the interface between research and management must be continued and supported by a strong federating regulatory tool as a National Nature Reserve (NNR).