Biosynthèse et rôle biologique des diterpènes dans les graines d'une espèce réunionnaise de caféiers (Coffea mauritiana)

par Gaëlle Antoine

Projet de thèse en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Isabelle Fock-bastide et de Thierry Joët.

Thèses en préparation à La Réunion , dans le cadre de École doctorale Sciences, Technologies et Santé , en partenariat avec Peuplements Végétaux et Bioagresseurs en Milieux Tropicaux (laboratoire) depuis le 01-12-2019 .


  • Résumé

    Les caféiers accumulent de grandes quantités de diterpènes dans leurs graines. Des études récentes prêtent à ces diterpènes spécifiques des caféiers des activités anticancéreuses prometteuses. Toutefois, malgré l'importance économique du café, les voies de biosynthèse des diterpènes dans la graine de caféier, et leur régulation, sont aujourd'hui méconnues. De plus, le rôle biologique de ces molécules pour la plante reste inexpliqué. Au sein des caféiers, l'espèce Coffea mauritiana endémique de la Réunion est celle qui accumule le plus de ces métabolites dans ses graines. Cette espèce, qui fait partie de la vingtaine d'espèces locales inscrites à la Pharmacopée française, présente ainsi un fort potentiel médicinal. Cependant, sa valorisation économique est actuellement limitée par le manque de connaissances sur la biosynthèse et le rôle biologique des diterpènes dans la plante. Un objectif majeur du projet de thèse est de combler ces lacunes par des approches combinées de transcriptomique et de chimie analytique en utilisant la diversité chimique présente au sein du genre Coffea et l'espèce Coffea mauritiana comme modèle d'étude. L'identification des gènes de biosynthèse des diterpènes permettra également d'analyser l'évolution récente de cette voie au sein du genre Coffea . L'ensemble de ces travaux pourra avoir des retombées majeures pour valoriser l'espèce réunionnaise Coffea mauritiana, tant pour des usages thérapeutiques pour l'homme que pour la protection des cultures.

  • Titre traduit

    Biosynthesis and biological role of diterpenoids in a Reunion Island's coffee species (Coffea mauritiana)


  • Résumé

    Coffee trees accumulate large amounts of diterpenes in their seeds. Recent studies have shown that these coffee-specific diterpenes have promising anti-cancer activities. However, despite the economic importance of coffee, the biosynthesis pathways of diterpenes in coffee seed, and their regulation, are currently unknown. Moreover, the biological role of these molecules for the plant remains unexplained. Among coffee trees, the species endemic species of Reunion Island, Coffea mauritiana, is the one that accumulates the most of these metabolites in its seeds. This species, which is one of the twenty or so local species listed in the French Pharmacopoeia, therefore has strong medicinal potential. However, its economic value is currently limited by the lack of knowledge on biosynthesis and the biological role of diterpenes in the plant. A major objective of the thesis project is to fill these gaps with combined transcriptomic and analytical chemistry approaches using the chemical diversity within the genus Coffea and the species Coffea mauritiana as a study model. The identification of the biosynthesis genes of diterpenes will also make it possible to analyse the recent evolution of this pathway within the genus Coffea. All this work could have major repercussions in terms of enhancing the value of the Reunion Island's species Coffea mauritiana, both for therapeutic uses for humans and for crop protection.