L'intervention de l'Etat et le repositionnement des acteurs dans la production des modèles de villes nouvelles en Afrique: le cas de la ville nouvelle de Diamniadio à Dakar SÉNÉGAL

par Khalifa ababacar Beye

Projet de thèse en Aménagement

Sous la direction de David Giband, Michel Rochefort et de Hélène Bélanger.

Thèses en préparation à Perpignan en cotutelle avec l'Université du Québec à Montréal , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED , en partenariat avec Acteurs, Ressources territoires dans le développement (laboratoire) depuis le 13-03-2020 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse aborde un sujet abondamment discuté mais peu étudié : la façon de penser le développement urbain par une action de « villes nouvelles » dans les pays du Sud. La recherche tente, à travers l'analyse des actions concrètes et du cadre discursif à partir desquels les acteurs de communauté variées ont mobilisé pour concevoir et construire une ville nouvelle à Diamniadio, de répondre à la question suivante : « dans un contexte de mondialisation, de quelle manière ce projet de ville nouvelle de Diamniadio contribue-t-il à favoriser le développement urbain au Sénégal ? ». Plus particulièrement, elle met l'accent sur la pluralité des acteurs autour de ce projet de « ville nouvelle », les décisions politiques, les stratégies mobilisées ainsi que la finalité des actions adoptées dans un cadre de développement urbain au Sénégal. Face à une multiplication des expériences d'action de « villes nouvelles » un peu partout dans les pays du Sud, notre objectif principal est de connaitre et comprendre les motivations complexes qui caractérisent les acteurs et leurs composantes ainsi que leurs relations dans la construction de nouvelles formes urbaines. Afin d'atteindre ce but et de répondre au questionnement énoncé, notre recherche épouse une approche qualitative et procède par une méthodologie dans une triple perspective. Tout d'abord, je procéderai par une étude de cas approfondie et significative de la ville nouvelle de Diamniadio à travers son contexte, les caractéristiques des acteurs mobilisés, leurs motivations et leurs stratégies, les objets et les instruments adoptés pour concevoir, fabriquer et qualifier une forme urbaine au Sénégal. Cela nous mènera à la réalisation d'entretiens semi-directifs avec les acteurs institutionnels et les acteurs « ordinaires » , et enfin élaborer une analyse qualitative de notre étude de cas pour une compréhension du phénomène étudié. Si ce projet de thèse s'inscrit avant tout dans le domaine des études urbaines, il se situe aussi à la croisée des écrits dans les champs des théories du développement urbain, de l'utopie urbaine, des politiques urbaines et de la sociologie de la planification urbaine. L'idée est de procédé tel un entonnoir. En effet, nous allons passer en revue la littérature scientifique existante, tout en nous positionnant toujours en dernière instance, sur ce que nous entendons par une « sociologie de la planification urbaine », domaine de recherche dans lequel s'inscrit principalement notre projet de thèse. Il s'agit de comprendre comment une planification urbaine s'inscrit dans une société. Ainsi, les démarches fondées sur des actions concrètes et la production de discours idéologiques, nous semble plus riches que les techniques et les recettes. De plus, ayant autrefois travaillé au service des collectivités locales, nous mesurons combien la capacité critique dans le champs des études urbaines peut être essentiel pour les actions au service de la ville. Dans ce sens, le travail consistera donc à identifier trois champs disciplinaires connexes avec notre domaine d'étude. Il sera question de les présenter tout en montrant ce qui nous intéresse dans chacun d'eux, et ce qui nous en distancie. Cependant, nous allons les parcourir non pas pour élaborer une critique de ces champs disciplinaires qui sont autant larges et très complexes, mais juste pour tenter de définir les contours disciplinaires qui, selon nous coïncident avec notre domaine de recherche. Nos préoccupations s'attachent toutefois à des travaux et des outils conceptuels qui proviendraient également de la sociologie, de la géographie sociale, de l'urbanisme opérationnel et de la science politique à travers la conception et la construction des nouvelles formes urbaines dans leurs aspects institutionnels, administratifs et politiques. Nous considérons comme corpus théorique les « villes nouvelles » que nous entendons explorer profondément. Dans l'ouvrage de référence que constitue le Dictionnaire de l'urbanisme et de l'aménagement , les villes nouvelles sont définies comme des « villes planifiées dont la création a été décidée par voie administrative, en général dans le cadre d'une politique d'aménagement régional » (Merlin et Choay, 1996). Cette étude approfondie est significative si nous découvrons comment se manifestent et évoluent les dynamiques des actions urbaines à l'œuvre dans ce phénomène urbain. Toutefois, la réalisation de ce travail nécessite la mise en relation d'un sous-concept à savoir l'action urbaine, que nous entendons opérationnaliser pour explorer l'interconnectivité de certaines dimensions de ce corpus théorique, essentielle dans l'illustration de notre problématique de recherche.

  • Titre traduit

    State intervention and repositioning of economic actors in the production of models of new towns in Africa: the case of the new town of Diamniadio in Dakar SENEGAL


  • Résumé

    This thesis project tackles a subject that is widely discussed but little studied: the way of thinking about urban development through the action of "new cities" in the countries of the South. The research attempts, through the analysis of concrete actions and the discursive framework from which actors from various communities mobilized to design and build a new city in Diamniadio, to answer the following question: "in a context of globalization, How does this new city project of Diamniadio contribute to promoting urban development in Senegal? ". More particularly, it emphasizes the plurality of actors around this "new city" project, the political decisions, the strategies mobilized as well as the purpose of the actions adopted within the framework of urban development in Senegal. Faced with a multiplication of action experiences of "new cities" almost everywhere in the countries of the South, our main objective is to know and understand the complex motivations which characterize the actors and their components as well as their relationships in the construction of new urban forms. In order to achieve this goal and respond to the questions raised, our research takes a qualitative approach and proceeds by a methodology from a triple perspective. First, I will proceed with an in-depth and meaningful case study of the new city of Diamniadio through its context, the characteristics of the actors involved, their motivations and strategies, the objects and instruments adopted to design, manufacture and qualify an urban form in Senegal. This will lead us to semi-structured interviews with institutional and "ordinary" actors, and finally to develop a qualitative analysis of our case study for an understanding of the phenomenon studied. f this thesis project is primarily in the field of urban studies, it is also at the crossroads of writings in the fields of theories of urban development, urban utopia, urban policies and sociology of urban planning. The idea is to process like a funnel. Indeed, we are going to review the existing scientific literature, while always positioning ourselves in the last instance, on what we mean by a "sociology of urban planning", research area in which our thesis project mainly fits . It is about understanding how urban planning fits into a society. Thus, the approaches based on concrete actions and the production of ideological discourses, seem to us richer than the techniques and the recipes. In addition, having formerly worked in the service of local communities, we measure how critical capacity in the field of urban studies can be essential for actions in the service of the city. In this sense, the work will therefore consist in identifying three disciplinary fields related to our field of study. It will be a question of presenting them while showing what interests us in each of them, and what sets us apart. However, we will go through them not to develop a critique of these disciplinary fields which are so broad and very complex, but just to try to define the disciplinary contours which, in our opinion coincide with our field of research. However, our concerns relate to conceptual works and tools which would also come from sociology, social geography, operational urbanism and political science through the design and construction of new urban forms in their institutional aspects. , administrative and political. We consider as theoretical corpus the "new cities" that we intend to explore deeply. In the reference work constituted by the Dictionary of town planning and development, the new towns are defined as "planned towns whose creation was decided by administrative means, generally within the framework of a policy of 'regional planning' (Merlin and Choay, 1996). This in-depth study is significant if we discover how the dynamics of urban actions at work in this urban phenomenon manifest and evolve. However, the realization of this work requires the connection of a sub-concept namely urban action, which we intend to operationalize to explore the interconnectivity of certain dimensions of this theoretical corpus, essential in the illustration of our problem of rechearch.