PROGRAMME DE TELEMEDECINE CHEZ MEDECINS SANS FRONTIERES (MSF). Le meilleur outil à utiliser.

par Charles Murhula Ntamwira

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Roxana Ologeanu taddei.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de École doctorale Economie Gestion de Montpellier , en partenariat avec MRM - Montpellier Recherche en Management (laboratoire) depuis le 02-09-2019 .


  • Résumé

    Titre: Le programme de télémédecine chez médecins sans frontières : Le meilleur outil à utiliser. Médecins Sans Frontières (MSF), une organisation non gouvernementale humanitaire opère depuis plusieurs décennies dans des régions d'instabilité politique et sécuritaire dont l'Afrique et plus spécifiquement le Sahel (Mali, Niger, Nigéria) tout comme l'Afrique centrale (République Démocratique du Congo et la République Centrafricaine). L'accès à la population qui a le plus besoin d'aide reste un défi. La plupart des projets dans la région du Sahel sont des projets à accès limité en raison de contraintes de sécurité qui restreignent le soutien et le déploiement de ressources humaines, particulièrement les spécialistes occidentaux et ou à peau blanche, ce qui entraîne des défis additionnels pour l'intervention des organisations humanitaires dans la région. Ainsi, pour soutenir les équipes de terrain constituées des professionnels aux connaissances générales et nécessitant d'appuis supplémentaires en termes de compétences additionnelles sous forme de spécialités afin de faire face aux différents obstacles précédemment mentionnés, Médecins Sans Frontières a fait recours à l'usage de la Télémédecine avec comme objectifs fournir un soutien clinique additionnel, les possibilités de formation et de mentorat ainsi que la capacité de surveillance ou de supervision à distance. Pour ce faire, plusieurs outils technologiques sont utilisés parmi lesquels on a la plateforme Store and Forward (S&F) basé sur des échanges d'informations des patients au travers la plateforme Collegium Telemedicus (CT) et utilisé depuis 10 ans maintenant. Un projet pilote dénommé hybrid-model basé sur deux composantes dont la plateforme Store and Forward (S&F) et une autre à temps réel sous-forme des vidéo-conférences utilisant le REACTS (Remote Education, Augmented Communication, Training and Supervision) expérimenté au Sahel depuis 4 ans. Et depuis environ 1 an, l'usage de SIILO, une application mobile à visée d'échanges de messageries sécurisées et communément appelée Whatsapp des médecins. Néanmoins, la mise en œuvre de tous ces outils se fait accompagner de plusieurs défis techniques et opérationnels jusqu'à causer frustrations et démotivation des équipes travaillant sur les terrains. Devant toutes ces situations et face à la transformation numérique, une question majeure surgit : « quel projet de télémédecine concevoir et implémenter en prenant en compte l'usage croissant des smartphones personnes tout en sécurisant les échanges de données ? » Cette thèse vise à répondre à cette problématique et sa conception est basée sur la revue de la littérature. La méthodologie envisagée s'appuiera en même temps sur des méthodes qualitatives (entretiens semi-directifs et observationnels) et quantitatives (étude randomisée, administration de questionnaires). En terme de résultats attendus, ce projet de recherche devrait aboutir à un minimum de deux publications scientifiques dans des revues internationales et dont le terme sera couronné par l'implémentation d'un outil de télémédecine scientifiquement prouvée et destinée aux acteurs œuvrant dans le domaine humanitaire à échelon international et plus particulièrement dans les pays en développement. Mots clés : Télémédecine, MSF, technologie, système d'information, management.

  • Titre traduit

    Telemedicine Program at Doctors Without Borders (MSF). The best tool to be used.


  • Résumé

    Title: MSF Telemedicine program: The best tool to use. Médecins Sans Frontières (MSF), a humanitarian non-governmental organization, has been operating for many years in insecure regions, such as Africa and more specifically the Sahel (Mali, Niger, Nigeria) as well as Central Africa (Democratic Republic of Congo and the Central African Republic). In these regions, the access to the population remains a big challenge due to security constraints that restrict the support and deployment of human resources, particularly Western and white-skinned specialists, who are not allowed to reach the fields missions. Thus, field teams mostly made by health professionals with general knowledge, they do require additional support from specialists in terms of capacity building in order to face the various obstacles mentioned above. Médecins Sans Frontières has decided to start using Telemedicine in some of these specific projects in order to provide additional clinical support to the field teams, training and mentoring opportunities as well as remote monitoring and supervision. Thereby, many technological tools have been used and implemented such as the platform Store and Forward (S&F) based on patient information exchanges through the Collegium Telemedicus platform (CT) since 10 years now. A hybrid-model pilot project based on two components, including the Store and Forward platform (S&F) and a real-time platform called Remote Education, Augmented Communication, Training and Supervision (REACTS) using videoconferences sessions between field teams and the remote specialist has been experimented in the Sahel since 4 years now. And for about 1 year, the use of SIILO, a mobile application aimed at secure messaging exchanges between local field users. Unfortunately, the implementation of all these tools still presenting several technical and operational issues which frustrate and demotivate the field teams in somehow. In front of these situations and the digital transformation, a major question arises: "What telemedicine project to design and implement by taking into account the increasing use of people smartphones while securing data exchanges? » This thesis aims to answer this problem and its conception is based on the literature review. To achieve this, we envisage a methodology that will simultaneously rely on qualitative methods (semi-directive and observational interviews) and quantitative methods (randomized study, questionnaire administration). At the end of this research, we expect to have done a minimum of two scientific publications in international journals, culminating in the implementation of a telemedicine tool for humanitarian actors generally dedicated for developing countries and scientifically proven. Key words: Telemedicine, MSF, technology, information system, management.