L'activité rupestre et la culture troglodytique à Lalibela et dans sa région

par Manon Routhiau

Projet de thèse en Archeologie

Sous la direction de François-xavier Fauvelle.

Thèses en préparation à Toulouse 2 , dans le cadre de Temps, Espaces, Sociétés, Cultures (TESC) , en partenariat avec TRACES Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés (UMR 5608) (equipe de recherche) et de CFEE Centre Français des Etudes Ethiopiennes (equipe de recherche) depuis le 01-09-2019 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à établir un inventaire et une cartographie précis des aménagements troglodytiques observables dans le paysage de Lalibela et sa région. Le site de Lalibela est un ensemble de monuments et d'églises rupestres longtemps attribué au seul roi Lalibela (XIIe-XIIIe siècle). Les travaux de recherche réalisés jusqu'ici, notamment par une équipe co-dirigée par Claire Bosc-Tiessé et Marie-Laure Derat, ont montré que le site résulte de multiples phases de creusement, les plus anciennes relevant d'une phase troglodytique encore très mal documentée. En outre, le site à vocation culturelle ou politique, n'a pour l'instant pas livré de vestiges d'habitats. Il est cependant possible que celui-ci soit à chercher du côté de nombreuses cavités anthropiques repérées dans les parois rocheuses de la région. À terme, le projet a pour ambition de réaliser une étude typologique et/ou technologique de ces structures et d’établir une mise en relation de ces derniers avec les recherches menées sur le site même de Lalibela.

  • Titre traduit

    Rupestrian activity and rock-hewn culture in Lalibela and it environment


  • Pas de résumé disponible.