Un rien passionné. Stanislas Breton à l'oeuvre

par Jeanne Bernard-Andrade

Thèse de doctorat en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Emmanuel Falque.

Thèses en préparation à Poitiers , dans le cadre de Lettres, pensées, arts et histoire « civilisation et littérature de l’antiquité à nos jours »Ed 525 depuis le 15-06-2009 .


  • Résumé

    Un rien passionné. Stanislas Breton à l'oeuvre, est une recherche qui s'écrit à partir et au-delà de la pensée de Stanislas Breton. Philosophe traversant tout le XXe siècle, ce religieux passionniste se mesure aux pensées du Rien, issues du néoplatonisme et d'autres horizons culturels (notamment l'école de Kyoto). Le fil rouge de la thèse est le vide de la distance prise de ce Rien. Ce travail cherche ainsi à bâtir une philosophie première, selon une indication de Breton lui-même : "Distance et vide : un beau sujet pourune médiation de philosophie première". Dans la première partie ("Espace et être-dans"), il s'agit de comprendre la manière dont Breton articule l'"espace insurveillé" et la possibilité d'habiter cet Ouvert. La deuxième partie, "Un imaginaire, poétique de l'âme passionnée", montre que l'imaginaire n'est pas pour Breton une ombre dont il faudrait débarasser la pensée afin de lui garder toute sa lucidité mais ce qui l'emporte au-delà d'elle-mêmee tout en lui donnant un ancrage. La troisième partie, "Ad-verbe, la proposition d'un être-debout", explique quel est le rapport que Breton entretient avec le "souffrir du souffrir" (la Passion). Le fil qui coud entre elles chacune des parties n'est pas simplement formel : il se découvre peu à peu comme cette ligne flexueuse donnant aux écrits de Breton la colonne vertébrale par laquelle tiennent ensemble les divers aspects de sa pensée : notamment métaphysique, poétique et mathématique, mystique.


  • Pas de résumé disponible.