Des cadastres en blockchains, un commun qui transforme les relations de confiance entre acteurs dans les pays en développement

par Philémon Poux

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Primavera De Filippi et de Bruno Deffains.


  • Résumé

    1er axe : état de l'art et étude du potentiel des blockchains pour les cadastres. Dans cette première partie, je tenterai de compléter la littérature existante sur le sujet par une synthèse à la fois technique et de politiques publiques sur la question de l'application des blockchains au service des droits de propriété. Pour cela, je définirai tout d'abord rigoureusement la notion du problème de confiance afin de comprendre pourquoi les blockchains peuvent être utilisées. 2e axe : La transformation du problème de confiance, le besoin d'acteurs institutionnels. Cette partie traitera la façon dont le recours à des solutions techniques et technologiques modifie le tissu social, en particulier dans des pays où l'accès aux TIC reste rare. J'étudierai comment l'introduction d'une technologie basée sur la blockchain modifie les rapports de pouvoir et la confiance entre les acteurs et envers l'outil. Je discuterai ensuite plus particulièrement du besoin d'acteurs institutionnels (services de l'État, notaires, relais). 3e axe : Les communs au service de cette nouvelle problématique. Cet axe analysera le nouveau problème au travers du prisme des communs et se demandera si cette transformation ne pas l'émergence des solutions innovantes en sortant du statu quo initial. Je prêterai une attention particulière à la question de l'empowerment. Étude de cas. Afin de contextualiser ce travail je souhaiterai conduire une étude de cas, en partenariat avec l'AFD.


  • Pas de résumé disponible.