Spiritualité, troubles anxieux-dépressifs et qualité de vie dans le champ de la santé et de la maladie

par Stéphanie Branchi

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Cyril Tarquinio.


  • Résumé

    Face à l’adversité, les individus semblent se diriger vers la spiritualité et l’utiliser comme une ressource personnelle pour s’ajuster aux événements de vie difficiles. Complexe à analyser, la spiritualité est un domaine de recherche, relativement récent, qui montre un intérêt croissant dans la littérature scientifique outre-Atlantique. En France, cet objet d’étude ayant été peu exploré, il est important d’apporter une meilleure compréhension de son effet sur la santé. L’objectif de cette recherche est d’examiner les effets potentiels de la spiritualité en lien avec des indicateurs de la santé tels que les troubles anxio-dépressifs et la qualité de vie, et d’identifier les ressources spirituelles pouvant jouer un rôle sur la qualité de vie. Une double méthodologie a été utilisée. Le volet qualitatif est constitué de trois études : la première concerne une population d’étudiants (n=219), la seconde est formée d’une population souffrant d’un cancer (n=42) et la troisième vise une population cardiaque (n=46). Les instruments de recherche comprenaient l’évaluation de la spiritualité (DSES, IWSRI, SWBS), les troubles anxio-dépressifs (HADS) et la qualité de vie (WHOQOL-bref). Le volet quantitatif se base sur des entretiens semi-directifs menés auprès d’une population d’étudiants (n=14) et de malades cardiaques (n=9). De manière générale, les résultats montrent que la spiritualité, mesurée par le bien-être existentiel, indique une relation à la détresse psychologique et à la qualité de vie, et ce, dans nos trois populations. La spiritualité semble également, au travers de certains indicateurs, influencer la qualité de vie, soit seule, soit en combinaison avec la détresse psychologique. Il est à noter que la spiritualité peut influencer la qualité de vie de manière positive mais aussi de manière négative. La spiritualité indique un potentiel thérapeutique par son influence sur la qualité de vie et soulève l’importance de son étude et de son rôle dans le cadre de la santé.

  • Titre traduit

    Spirituality, anxious-depressive disorders and quality of lite in the field of health and disease


  • Résumé

    Facing with adversity, individuals may turns to spirituality and use it as a personal resource to cope difficult life events. Complex to analyze, spirituality is an area of research, relatively recent across the Atlantic, revealing a growing interest in the scientific literature. In France, this matter’s being little explored, so it is worth to provide a better understanding of its effect on health. The aim of this study was to access the potential effect of spirituality in relation to health’s indicators, such as anxiety, depression and quality of life, and to identify spiritual resources that may have a role in the quality of life as well. A mixed methodology was used. The qualitative component consists in three studies: the first concerns a student population (n = 219), the second consists in a population suffering from cancer (n = 42) and the third is a cardiac population (n = 46). Research instruments included assessment of spirituality (DSES, IWSRI and SWBS), anxiety and depression (HADS) and quality of life (WHOQOL-BREF). The quantitative component is based on semi-directive interviews conducted with both student population (n = 14) and cardiac patients (n = 9). Generally, results demonstrate that spirituality, as measured by the existential well-being, involve a relationship with psychological distress and quality of life with respect to those three populations. Spirituality also seems, through some indicators, to have an impact on the quality of life, either alone or in combination with psychological distress. It should be noted that spirituality may influence the quality of life positively but negatively as well. The spirituality reveals therapeutic potential by its influence on quality of life and raise the usefulness of studying spirituality in the context of health.