Penser la protection de l'eau en période de conflit armé dans l'hydropolitique contemporaine : pour un renouvellement de l'approche juridique

par Charlotte Tagus

Projet de thèse en Droit international

Sous la direction de Pascale Martin-Bidou.


  • Résumé

    Intérêt du sujet Il existe un certain vide juridique relatif à la protection de l'eau en période de conflit armé. Il est rare qu'elle soit abordée par la doctrine. La protection de l'eau en période de conflit armé n'est pas communément abordée à la lumière du prisme de l'hydropolitique, et présentent l'une et l'autre une approche largement stato-centrée qui n'est pas sans conséquence relativement aux lacunes de la protection du Droit international humanitaire en la matière. Il convient de proposer une approche pluridisciplinaire en droit (majeure) et en relations internationales(mineure). Problème de recherche En l'état, les lacunes du DIH révèlent la déconnexion de ce droit avec l'hydropolitique contemporaine, et partant, ne permettent pas de penser: - le contexte du rôle croissant des acteurs non étatiques dans les conflits armés actuels; - le contexte d'une détérioration accrue de l'accès à l'eau du fait de l'impact croissant du changement climatique sur la ressource; - la superposition des contextes hydropolitiques en temps de guerre et en temps de paix. La difficulté consiste alors à penser l'hydropolitique non plus seulement ou essentiellement dans sa dimension étatique et inter-étatique, mais bien dans sa réalité contemporaine et dans laquelle les acteurs non étatiques jouent un rôle de plus en plus prépondérant. Questions de recherche En quoi est-il nécessaire de penser la protection de l'eau en période de conflit armé dans l'hydropolitique contemporaine' Dans quelle mesure faut-il penser un renouvellement de l'approche juridique de la protection de l'eau en période de conflit armé à la lumière de l'hydropolitique contemporaine'


  • Pas de résumé disponible.