Du récit médiatique à l'expression de l'émotion citoyenne : identités collectives et paradigmes victimaires lors des attentats du 17 août 2017 à Barcelone et Cambrils

par Cristian Monforte

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Frédéric Lambert.


  • Résumé

    Le 17 août 2017 Barcelone est en proie à une attaque de masse, perpétrée au camion-bélier, suivi d'un autre attentat à la station balnéaire de Cambrils dans la nuit. L'attentat terroriste sera rapidement saisi et désigné par les médias comme le « 17-A » s'inscrivant ainsi dans la mémoire collective catalane et espagnole comme un événement majeur dans l'histoire de l'Espagne du XXIème siècle. Or, une fois constatée la « rupture » que provoque l'attentat, les cadrages interprétatifs proposés par les médias divergent rapidement entre Barcelone et Madrid. De multiples cadrages interprétatifs et des mouvements iconographiques sont alors proposés, invoquant différents vecteurs de solidarité avec les victimes, dans un contexte de fortes revendications territoriales en Catalogne, et en lien aussi avec l'identité cosmopolite de Barcelone, « ville-monde » du sud de l'Europe. La question qui se pose est celle de leur incidence sur l'émotion populaire, matérialisée dans les mémoriaux spontanés et les manifestations citoyennes post-attentats à travers l'Espagne. On y répondra ici en exploitant les textes et les images médiatiques disponibles de l'événement (images télévisuelles et presse écrite), les archives des mémoriaux post-attentats, et en réalisant des entretiens avec des victimes de ces attentats. En trois temps d'analyse (le temps des récits médiatiques, le temps des réactions et des mémoriaux populaires et le temps des témoignages) il s'agira d'éclairer la représentation médiatique proposée de tels événements et l'inscription du 17-A dans les sociétés espagnole et catalane.


  • Pas de résumé disponible.