LEGO city: mutation des politiques de régénération urbaine par les micro-projets temporaires sur les espaces délaissés , les expériences de Saragosse et Glasgow.

par Sophie Eftimion

Projet de thèse en Aménagement

Sous la direction de David Giband et de Carmen Bellet San Feliu.

Thèses en préparation à Perpignan en cotutelle avec l'Université de Lleida , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED (Perpignan) , en partenariat avec Acteurs, Ressources territoires dans le développement (laboratoire) depuis le 01-11-2014 .


  • Résumé

    La crise semble avoir précipité l'émergence de nouvelles formes d'intervention et d'activation dans la planification urbaine. Comment des micro-projets temporaires d'expérimentation, de régénération et de revitalisation de quartiers via des interventions sur les vides urbains, créés comme des alternatives ou des initiatives en dehors du système, ont-ils été intégrés aux politiques locales et ont ouvert la voie à de nouvelles pratiques urbaines? A travers le concept de Lego city (Living Experience for Growth opportunity) qui propose de combiner expériences de terrain, sobriété et qualité de vie, l'étude des programmes pilotes de Saragosse en Espagne et de Glasgow en Écosse propose d'analyser ces modèles comme illustration des évolutions de projets collaboratifs locaux comprendre ainsi les défis auxquels les villes sont confrontées dans la gestion de ce phénomène. Ces initiatives, dans le cadre d'une approche participative ascendante, font partie d'un urbanisme émergent basé sur la complexité urbaine et les principes de l'urbanisme tactique: micro échelle, faible coût et court terme. L'urbanisme alternatif, apportant flexibilité et anticipation aux projets de rénovation urbaine dans les territoires défavorisés, est utilisé ici pour interroger la manière de transformer les perceptions et la prise de décisions.

  • Titre traduit

    Lego city: mutation of urban regeneration politics through micro-projects on stalled spaces, Zaragoza and Glasgow's experiences.


  • Résumé

    Crisis seems to have precipitated the emergence of new forms of intervention and activation in urban planning. How temporary micro-projects of experimentation, regeneration and revitalization of neighborhoods through intervention on urban voids, created as alternatives or initiatives outside the system, have been integrated into local policies and have opened the way to new urban practices? Through the concept of Lego city ( Living experience for Growth Opportunity) which proposes to combine field experiences, sobriety, and quality of life, the study of the pilot programs of Zaragoza in Spain and Glasgow in Scotland, proposes to analyze these models as an illustration of evolutions in local collaborative projects and thus to understand the challenges facing cities in the management of this phenomenon. These initiatives, as part of a bottom-up participatory approach, are part of an emerging urbanism based on urban complexity and the principles of tactical urbanism: micro scale, low cost and short term. Alternative urbanism, introducing flexibility and anticipation to urban renewal projects in the underprivileged territories is used here to question how to transform perceptions and decisions making.