Simulation et modélisation des écoulements dans un récepteur solaire à gaz sous pression.

par Martin David

Projet de thèse en Sciences de l'Ingénieur

Sous la direction de Adrien Toutant et de Françoise Bataille.

Thèses en préparation à Perpignan , dans le cadre de École doctorale Énergie environnement , en partenariat avec PROcédés, Matériaux et Energie Solaire (laboratoire) depuis le 01-10-2018 .


  • Résumé

    Les industries des minéraux non métalliques à forte consommation d'énergie, telles que le traitement du ciment, de la chaux, du phosphate ou de l'argile sont les deuxièmes plus gros consommateurs d'énergie et émetteurs de CO2 (derrière l'industrie de l'énergie). Ce projet de thèse propose de remplacer la combustion, actuellement utilisée dans ces industries, par l'énergie solaire concentrée afin de diminuer significativement leur empreinte carbone. L'utilisation de l'énergie solaire concentrée à la place de la combustion nécessite de développer de nouveaux réacteurs. Ce projet de recherche qui s'inscrit dans le domaine 'Transition Energétique' de la stratégie de spécialisation intelligente de la Région Occitanie, développe des modèles physiques et des outils de simulations numériques nécessaires à la conception et au dimensionnement des réacteurs solaires. Les modèles développés seront confrontés à des résultats expérimentaux obtenus sur un réacteur solaire pilote. On vérifiera ainsi leur capacité à décrire les phénomènes physiques au sein de réacteurs utilisant l'énergie solaire concentrée.

  • Titre traduit

    Flow modelisation and simulation of high temperature solar receiver


  • Résumé

    The energy-intensive non-metallic minerals' industries, such as cement, lime, phosphate or clay processing, are the second largest energy consumers and emitters of CO2 (behind the energy industry). This PhD project proposes to replace the combustion currently used in these industries by concentrated solar energy in order to significantly reduce their carbon footprint. The use of concentrated solar energy instead of combustion requires the development of new reactors. This research project, which is part of the 'Energy Transition' area of ​​the Occitanie Region's smart specialization strategy, develops physical models and numerical simulation tools needed for the design of solar reactors. The developed models will be confronted with experimental results obtained on a pilot solar reactor. This will test their ability to describe physical phenomena in reactors using concentrated solar energy.