Étude des prépositions quasi synonymiques en français L1 et L2

par Sara Belattar

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Mireille Bilger et de Henry Tyne.

Thèses en préparation à Perpignan , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED , en partenariat avec Centre de recherche sur les Sociétés et Environnements en Méditerranée (laboratoire) depuis le 01-11-2018 .


  • Résumé

    Un mot en langue qui ne change jamais de forme, qui ne s'accorde ni en genre, ni en nombre et ne se conjugue pas pourrait sembler moins problématique à acquérir pour un locuteur non natif... Sauf que ce n'est pas aussi simple quand il s'agit de prépositions ayant une similitude ou pluralité de sens. Ce travail se donne pour objectif d'étudier l'évolution dans la maîtrise des prépositions en français langue seconde (L2) chez un public de locuteurs arabophones selon l'opposition lexical/concret vs. fonctionnel/abstrait. Les résultats de cette étude permettront de mieux comprendre la nature de certaines erreurs (emplois « typiques » d'apprenants arabophones), mais aussi de mieux documenter le développement d'emplois phraséologiques contenant des prépositions (prise en compte du degré de figement des formes dans des emplois spontanés). Ceci nous amènera à réfléchir à des questions 'acquisitionnelles' en ce qui concerne la maîtrise d'emplois plus ou moins figés contenant des formes qui, par ailleurs, ont des caractéristiques sémantiques et relationnelles particulières.

  • Titre traduit

    Study of quasi-synonymous prepositions in French L1 and L2


  • Résumé

    A word in a language which never changes form, which does not agree in gender or number and does not conjugate might seem less problematic to acquire for a non-native speaker ... except that it is not so simple when it comes to prepositions having a similarity or plurality of meanings. This work aims to study the evolution in the mastery of prepositions in French as a second language (L2) among an audience of Arabic speakers according to the lexical / concrete vs. functional / abstract. The results of this study will make it possible to better understand the nature of certain errors (“typical” jobs of Arabic-speaking learners), but also to better document the development of phraseological jobs containing prepositions (taking into account the degree of congestion of forms in spontaneous jobs). This will lead us to reflect on acquisition questions with regard to the mastery of more or less fixed uses containing forms which, moreover, have particular semantic and relational characteristics.