L'audible et l'inaudible, la tradition magique et l'écriture ésotérique dans la poétique du Grand Jeu.

par Elisabeth Gaumet

Projet de thèse en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Mireille Courrent.

Thèses en préparation à Perpignan , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED (Perpignan) , en partenariat avec Centre de recherche sur les Sociétés et Environnements en Méditerranée (laboratoire) depuis le 08-10-2018 .


  • Résumé

    Ce travail se propose de remonter le fil de la tradition ésotérique et magique, afin de mettre en lumière le système d'écriture particulier de l'avant-garde du Grand Jeu et l'aspect rituel qui en est la structure. Nous démontrerons quelle est la mythologie propre au Grand Jeu et ce qu'elle a de novateur dans l'histoire des avant-gardes du XXème siècle. Cette mythologie qui se greffe aux mythologies hindouistes, au paganisme grec, au néoplatonisme et à la kabbale juive, ne constitue pas simplement un syncrétisme mais une réelle réactualisation de toutes les pratiques magiques afin d'instaurer le règne du poète-prophète.La possibilité de poursuivre en études doctorales la mise à jour de ce qui semble constituer le mythe du Grand Jeu, permettrait alors une réinscription de cette revue au sein de la modernité et des contre-cultures. Le Grand Jeu, volontairement à contre-courant de son époque, revendiquait déjà, il y a presque un siècle, le recours au primitivisme, au chamanisme et aux religions païennes dont nous ne pouvons que constater le regain d'intérêt que ces pensées suscitent de nos jour et sur lesquelles nous axerons notre recherche.

  • Titre traduit

    The audible and the inaudible, magic tradition and esoteric writing in the poetics of the Grand jeu


  • Résumé

    This work proposes to trace the thread of the esoteric and magical tradition, in order to highlight the particular writing system of the avant-garde of the Grand Jeu and the ritual aspect which is its structure. We will demonstrate what is the mythology of the Grand Jeu and what is innovative in the history of the avant-garde of the twentieth century. This mythology, which is rooted in Hindu mythologies, Greek paganism, Neo-Platonism and the Jewish Kabbalah, is not simply a syncretism but a real updating of all magical practices in order to establish the reign of the poet-prophet. To continue in doctoral studies the update of what seems to constitute the myth of the Grand Jeu, would then allow a re-inscription of this magazine within modernity and against-cultures. The Grand Jeu, voluntarily against the tide of its time, already claimed, almost a century ago, the recourse to primitivism, shamanism and pagan religions, of which we can only note the renewed interest that these thoughts arouse. our day and on which we will focus our research.