D'après la valeur économique de l'innovation, quelle est l'organisation optimale du marché du droit ?

par Martin Bussy

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Bruno Deffains.


  • Résumé

    L'innovation technologique informatique (le cloud, IA, blockchain) irrigue tous les secteurs et apporte une valeur économique très importante. Pourtant le marché du droit semble réfractaire à la transformation. La question de l'organisation du marché se pose pour optimiser la valeur économique de l'innovation. Les sources d'informations étant sporadiques et peu fiables, notre travail suivra principalement une démarche théorique et qualitative. Nous nous efforcerons de réunir des données empiriques sur le marché français et de nous appuyer sur les données internationales disponibles (OCDE principalement). Après un bilan stratégique de la filière et un état des lieux de l'innovation, nous nous concentrerons sur les nouveaux process, outils, produits, qui se déploie dans le monde du droit : tarifications, outils de travail, collaboratif, relation client, production documentaire, recherches juridiques... Les acteurs clés de l'innovation sont les entrepreneurs, ainsi que les acteurs institutionnels, les intermédiaires (notamment financiers), les normes sociales. Le marché du droit n'a pas pu à ce jour produire une classe d'entrepreneurs et se voit pénalisé dans le développement de l'innovation. C'est pourquoi la formation, les compétences et l'état d'esprit peuvent être des éléments clés. La co-construction juristes / non-juristes semble la voie économiquement la plus adaptée pour faire apparaître une nouvelle offre économique générant des profits à long terme à travers des innovations d'organisation : interprofessionalité, doubles cursus, capacité d'investissement, internationalisation...


  • Pas de résumé disponible.