La montée en puissance du discours néo-réactionnaire et sa relation ambivalente aux médias

par Victoire Beutter

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Rémy Rieffel.


  • Résumé

    Ce travail de recherche se proposera d'étudier la cristallisation, l'organisation et la politisation du discours néo-réactionnaire par la médiatisation des mobilisations collectives de La Manif pour tous de 2012 à 2018. Il s'agit de se demander comment le discours néo-réactionnaire s'est construit en problème public (selon la grille d'analyse établie par Erik Neveu), comment, par la constitution d'une nébuleuse de médias alternatifs qui ont pris leur essor à l'occasion des mobilisations de La Manif pour tous et qui depuis s'imposent peu à peu dans les médias traditionnels, ce discours s'est rendu visible et s'est installé dans le débat public et dans quelle mesure il réalise la "métempsychose de la révolution" et la "dévolution conservatrice" observées par Daniel Lindenberg dès 2002 dans son essai Le Rappel à l'ordre, Enquête sur les nouveaux réactionnaires. En quoi la médiatisation des mobilisations de La Manif pour tous a construit le discours néo-réactionnaire en problème public et par là aurait réalisé une contre-révolution culturelle conservatrice et réactionnaire ?


  • Pas de résumé disponible.