Les écrits de François Morellet : entre théorie et pratique

par Coline Degruson

Projet de thèse en Histoire, histoire de l'art et archeologie

Sous la direction de Richard Leeman.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Cultures Littératures Arts Représentations Esthétiques (Pessac, Gironde) (equipe de recherche) depuis le 01-11-2019 .


  • Résumé

    François Morellet (1926-2016) questionne dans son œuvre l’idée de la contrainte qu’il démontre tout au long de sa carrière d’artiste abstrait-géométrique. Depuis sa découverte de l’Art concret de Max Bill en 1951, il cherche à systématiser sa proposition plastique tout autant qu’à la justifier par écrit. Ses écrits se conçoivent aussi bien comme support de l’œuvre que comme œuvre à part, tant leur prégnance est continue à travers les années. Un tel support théorique est reconnu par la critique comme complémentaire de son œuvre. En effet, nombre de ses écrits ont fait l’objet de publications voire même d’anthologies. L’artiste bénéficie à ce titre d’un encart quasi systématique pour ses textes dans chaque catalogue d’exposition personnelle. La critique est elle-même très empreinte de ces sources car Morellet est souvent cité d’après ses écrits. La compréhension de ces écrits s’effectue donc en deux temps : le temps de l’écriture et le temps de la « réécriture » critique. Pour autant, ce matériau reste encore sous-exploité et cette étude propose une nouvelle interprétation de l’œuvre de l’artiste à la lumière de ses écrits.

  • Titre traduit

    François Morellet’s writings : between theory and practice


  • Résumé

    François Morellet (1926-2016) questions in his work the idea of the constraint which he demonstrates throughout his career as an abstract-geometric artist. Since his discovery of the concrete Art of Max Bill in 1951, he tried to systematize his plastic proposal as well as to justify it in writing. His writings are conceived both as a support of the work and as a separate work, so much their weight is continuous throughout the years. Such a theoretical support is recognized by critics as complementary to his work. Indeed, many of his writings were the subject of publications or even anthologies. As such, the artist benefits from a quasi-systematic insert for his texts in each personal exhibition catalogue. Criticism is itself very marked by these sources because Morellet is often quoted from his writings. The understanding of these writings takes place in two stages : the time of writing and the time of critical « rewriting ». However, this material is still underexploited and this study proposes a new interpretation of the artist’s work in light of his writings.