Jardin tropical et quête de la biodiversité. Transmission, évolution et renouvellementdes pratiques et savoirs jardiniers à La Réunion.

par Sebastien Clement

Projet de thèse en Amenagement

Sous la direction de Serge Briffaud.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Passages (Pessac, Gironde ; Pau ; Talence, Gironde) (equipe de recherche) depuis le 05-11-2019 .


  • Résumé

    La thèse porte sur les pratiques et savoirs jardiniers en milieu tropical, sur l’évaluation de leur contribution à la biodiversité, leur transmission, évolution et renouvellement. L’hypothèse est que le jardin constitue un lieu stratégique pour une réponse adaptée aux enjeux écologiques contemporains dans le monde tropical ; un lieu dans lequel peuvent être (re)découvertes, repensées, partagées, saisies en leur diversité et culturellement intégrées les pratiques respectueuses du vivant. Elle est, aussi, que nous assistons aujourd’hui, à une perte des savoirs et savoir-faire « traditionnels » relatif au jardinage, inhérente à une mutation des modes d’habiter insulaires, dans leur relation à une organisation de l’espace domestique. L'un des objectifs de la thèse sera d'étudier ces mutations du jardin et du jardinage réunionnais, sur la base d'une enquête menée dans quelques espaces d'observations, en des secteurs de l'île différenciés du point de vue bioclimatique, social, ainsi que du point de vue de leur degré d'urbanisation. La thèse reposera, pour partie et à cette fin sur une enquête menée auprès des propriétaires de jardins et des jardiniers, dans différents secteurs de l’île, sélectionnés de manière à ce que soient représentés différents milieux naturels et sociaux. Elle fera par ailleurs appel à une expérimentation dont le support un « forum jardinier expérimental », sur une parcelle de la commune de Saint-Paul. Ce jardin sera un lieu de recueil et d’échanges d’expériences, à la croisée des savoirs autochtones et savant, permettant d’évaluer les effets des actions engagées ; un lieu « repère » un lieu « analyseur » et un lieu de transmission, où le travail mené en commun par des jardiniers aux profils hétérogènes doit faire émerger, à la croisée des cultures jardinières, des pratiques nouvelles.

  • Titre traduit

    Gardening practices and knowledge in tropical environments, evaluation of their contribution to biodiversity, their transmission, evolution andrenewal


  • Résumé

    The Phd project focuses on the practices and knowledge of gardeners in tropical environment, on the assessment of their contribution to biodiversity, their transmission, evolution and renewal. The hypothesis is that the garden constitutes a strategic place for an answer adapted to the contemporary ecological stakes in the tropical world; a place in which can be (re) discovered, redesigned, shared, seized in their diversity and culturally integrated practices respectful of the living. It is, too, that we are witnessing today, a loss of "traditional" knowledge and know-how relating to gardening, inherent to a mutation of the modes of inhabiting islands, in their relation to an organization of the domestic space . One of the objectives of the thesis will be to study these changes in the Reunion garden and gardening, based on a survey conducted in a few observation areas, in areas of the island differentiated from the bioclimatic point of view, as well as from the point of view of their degree of urbanization. The Phd project will be based partly on a survey of garden owners and gardeners in different sectors of the island, selected so that different natural and social environments are represented. It will also call for an experiment whose support an "experimental gardener forum" on a parcel of the town of Saint-Paul. This garden will be a place of collection and exchange of experiences, at the crossroads of indigenous and scholarly knowledge, to assess the effects of the actions undertaken; a "landmark" place an "analyzer" place and a place of transmission, where the work carried out jointly by gardeners with heterogeneous profiles should bring out new practices at the crossroads of garden crops.