Stockage du carbone dans les sols, services écosystémiques, et bioéconomie

par Alain Roux

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Nathalie Berta.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de École doctorale Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement, Santé , en partenariat avec (REGARDs) - Economie-Gestion, Agro-ressources, Développement durable, Santé (laboratoire) depuis le 01-12-2019 .


  • Résumé

    La thèse en économie porte sur l'initiative '4 pour 1000' qui vise à augmenter les stocks de carbone dans les sols agricoles afin de compenser les émissions de Co2 dans l'atmosphère dues aux activités humaines. D'un point de vue théorique, elle renvoie notamment à la question très débattue des services écosystémiques (SE) et des paiements pour services écosystémiques (PSE). D'un point de vue empirique, il s'agit d'étudier les modalités des pratiques de stockage dans les terres agricoles, particulièrement en Champagne Ardenne et plus largement en Région Grand Est, qui axe en partie son développement sur la bioéconomie.

  • Titre traduit

    Carbon storage in soils, ecosystem services, and bioeconomy


  • Résumé

    The thesis in economics focuses on the '4 per 1000' initiative, which aims to increase carbon stocks in agricultural soils to offset CO2 emissions into the atmosphere due to human activities. From a theoretical point of view, it refers in particular to the highly debated issue of ecosystem services (ES) and payments for ecosystem services (PES). From an empirical point of view, the aim is to study the methods of storage practices in agricultural lands, particularly in Champagne Ardenne and more widely in the Greater East Region, which focuses in part its development on the bioeconomy.