Gentrifier pour mieux régner ? Les enjeux politiques et électoraux de la gentrification à Lille, Bordeaux et Saint-Denis.

par Sophie Gruyer

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Rémi Lefebvre et de Fabien Desage.

Thèses en préparation à Lille 2 , dans le cadre de École doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et de Gestion (Lille) depuis le 01-10-2019 .


  • Résumé

    Le processus de gentrification qui affecte les métropoles urbaines a suscité de nombreux travaux en géographie sociale ou en sociologie, beaucoup moins en science politique. Pourtant, il relève parfois de politiques publiques volontaristes et peut s’apparenter à des politiques de peuplement ou/et transforme les électorats locaux et la sociologie des territoires. Cette thèse propose une sociologie politique des politiques et des effets de gentrification dans trois villes françaises : Lille, Bordeaux et Saint-Denis. Quels en sont les acteurs politiques ? Est-ce un processus subi ou encouragé par les élites locales ? Quelle est son acceptabilité sociale et ses conséquences électorales ? Quelles controverses et résistances suscitent-elles ? En quoi elles affectent les réseaux socio-politiques locaux ?

  • Titre traduit

    Gentriffy and rule ? Political and electoral issues of gentrification in Lille, Bordeaux, and Saint-Denis.


  • Résumé

    The gentrification process affecting urban metropolitan areas has generated research in social geography or sociology, much less in political science. Yet, gentrification is sometimes a matter of voluntarist public policies and sometimes refers to "population policies" and/or transforms local electorates and the sociology of the territories. This thesis proposes a political sociology of policies and gentrification effects in three French cities : Lille, Bordeaux and Saint-Denis. Who are the political actors of the gentrification process? Is this process undergone or encouraged by local elites? What is its social acceptability and electoral consequences? What controversies and resistance does it generate? How do they affect local socio-political networks?