Athéna : nommer la déesse, caractériser ses espaces et ses cultes dans le monde grec antique

par Anastasia Paillard

Projet de thèse en Histoire, Civilisation, Archéologie et Art des mondes anciens et médiévaux

Sous la direction de Sandrine Huber.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-12-2019 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour but d’apporter une réflexion novatrice sur une figure prestigieuse des panthéons méditerranéens antiques, Athéna. Divinité polymorphe, à la fois dans ses fonctions et dans ses représentations, la déesse connaît depuis l’Antiquité un succès pérenne. La plupart des cités grecques antiques possèdent un lieu de culte consacré à la déesse, où elle est honorée sous une diversité de noms et reçoit des offrandes et des sacrifices de la part de ses fidèles. La période allant de l’époque archaïque (VIIIe siècle av. J.-C.) à l’époque classique (fin du IVe siècle av. J.-C.) sera interrogée. Prenant en compte ce cadre chronologique, il faudra examiner les évolutions et les permanences des caractéristiques d’Athéna, tant dans les pratiques religieuses que dans les représentations (iconographiques, mentales, etc.). En s’intéressant à la « fabrique » des noms divins de la déesse et en étudiant l’aspect archéologique souvent délaissé, il s’agira de conduire une analyse autour des espaces dédiés à Athéna ; de dévoiler toutes les facettes de sa personnalité ; enfin d’enrichir nos connaissances autour de ses cultes dans le monde grec antique.

  • Titre traduit

    Athena : name the goddess, characterize her spaces and cults in the ancien greek world


  • Résumé

    This thesis aims to provide an innovative reflection on a prestigious figure of ancient Mediterranean pantheons, Athena. As a polymorphic divinity, both in its functions and its representations, the goddess is popular since the Antiquity. Most of Greek cities have a worship place devoted to the goddess, where she is honoured under various names and receive offerings and/or sacrifices by her followers. The period from the archaic period (8th century BC) to the classical period (late 4th century BC) will be questioned. If we consider the chronological framework, it will be necessary to look at the evolutions and permanences of the characteristics of Athena, as much in the religious practices as in the representations (iconographic, mental, etc.). With our focus on the "making" of the divine's name of the goddess and with our study of the archaelogical aspect, who have been left behind in previous studies, it will be necessary to conduct an analysis around spaces dedicated to Athena. Ultimately, this will reveal all her personality's facets and enrich our knowledge around its cults in the Ancient Greek world.