Attention, créativité, travail : une enquête sur la construction, les utilisations et les effets du trouble de déficit de l'attention avec hyperactivité chez les adultes au Chili.

par Hugo nicolas Sir retamales

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Laurent Jeanpierre.

Thèses en préparation à Paris 8 en cotutelle avec l'Universidad de Chile , dans le cadre de 31 "Pratiques et théories du sens" , en partenariat avec Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris - LABTOP (equipe de recherche) depuis le 13-01-2020 .


  • Résumé

    La prévalence du diagnostic au Chili chez les enfants est élevée par rapport à la moyenne mondiale et aussi par rapport aux États-Unis . Dans le cas chilien, il atteint 12 à 18%, tandis que la moyenne internationale est d’environ 5-6% et aux États-Unis 11% (Bergey, Filipe, Conrad y Singh, 2018; De la Barra, Vicente, Saldivia y Melipillán, 2012; Rojas, Rojas y Peña, 2018; Vicente et al., 2012). Chez les adultes, comme le trouble a été pendant longtemps considéré comme une affaire exclusivement infanto-juvénile, les chiffres sont moins clairs. En effet, jusqu’à la publication du DSM V (2013), DSM IV inclus, l’affection a été décrite uniquement comme résiduelle chez les adultes. Cependant, il est estimé que la prévalence est d’environ 4-5% chez les adultes (Michaine, 2004; Reyes y Reyes, 2010), mais dans le même temps, 30 à 70% des enfants pourraient conserver des symptômes à l'âge adulte (Biederman, Petty, Clarke, Lomedico y Faraone, 2011 ; Kreither, 2012; Mollon, 2015 ; Valdizán y Izaguerri-Gracia, 2009). Si tel est le cas, il y aurait une importance particulière à comprendre les conditions d’émergence et des modalités de problématisation de ce phénomène au Chili, mais dans une perspective dite « G-local » . Depuis le début des années 2000, beaucoup de mémoires ont été écrits sur le TDA/H chez les enfants, environ 100 selon les deux principaux moteurs universitaires de recherche au Chili. Dans le cas des adultes en revanche, on en trouve seulement cinq aux niveaux licence, maîtrise et doctorat. Cette situation n'est pas surprenante, étant donné les difficultés à considérer les troubles d'attention comme un problème d'adultes. Mais elle montre aussi des modalités spécifiques d'appréhension du problème au Chili, si l'on suit la perspective d'Alain Ehrenberg (2010), selon lequel les pathologies psychiques sont des formes d'élaboration de malaises collectifs. L'une de ces cinq productions est particulièrement révélatrice des rapports de force qui traversent la problématisation de ces troubles au Chili. Cette mémoire de maîtrise a en effet donné lieu à la création d'un site web pour des adultes qui souffrent de problèmes attentionnels où, dans un langage qui rappelle les ouvrages de développement personnel et de self-help, on peut lire sur les rapports entre des possibilités ouvertes par les neurosciences (incluant l'utilisation des autres disciplines non biomédicale comme le « mindfulness ») et la solution aux problèmes posés par les exigences du monde du travail contemporaine, comme la procrastination et des autres difficultés pour accomplir les buts et devenir plus performant(e). En même temps, ces difficultés impliquent des problèmes dans le domaine domestique et intime, en reproduisant les deux zones décrites chez les enfants : productive (l'école) et reproductive (la maison). Cependant, ce mélange n'est pas exclusif du Chili et les liaisons entre la problématisation sur l'attention et les changements dans les exigences sociales ne sont pas une chose nouvelle. En fait, l'attention de l'être humain a traditionnellement fait l'objet d'une réflexion du point de vue de la philosophie et de la psychologie, mais il semble en même temps clair que nos conditions actuelles de la vie en société montrent les problèmes d'attention comme un phénomène peut-être plus répandu, transdisciplinaire et urgent que jamais auparavant. Les changements dans les infrastructures technologiques et nos relations avec elles, ont été décrites comme étant constituées d'interactions de plus en plus rapides, multiples et fluides, parmi beaucoup d'autres adjectifs, où une série de stimuli semblent attirer, voler, capter l'attention dans un monde qui est décrit comme de plus en plus distrayant, en continuité avec les caractérisations et craintes classiques, face à la modernité (Baudrillard y Morin, 2004; Beck, 2000; Castel, 2006; Castells, 1997; Citton, 2014a; Luhmann, 1993; Simmel, 1986). De la sphère des médias de masse, thèmes liés, par exemple, à la procrastination comme difficulté à être attentif, ils semblent remplir les publicités, les pages Web et les forums virtuels. Parallèlement, une série de débats publics ont eu lieu depuis la propagation des différentes versions du diagnostic du trouble du déficit de l'attention/hyperactivité (TDA/H), intensifiant la problématisation des usages attentionnels chez les neurosciences contemporaines aussi bien que de l'économie (Berardi, 2003, 2007; Caliman, 2012; Celis Bueno, 2017; Citton, 2014b; Crary, 2015; Mole, 2017; Moulier Boutang, 2007). Dès changement du modèle productif vers ce qui est connu, entre autres formes, comme postfordisme, l'attention a été considérée comme un bien rare et, par conséquent, comme quelque chose avec une valeur économique directe. Cette situation, au lieu d'être réduite aux nouvelles sphères de production, tend à affecter tous les secteurs de l'économie, grâce à la présence généralisée de machines dites informationnelles. L'élément central fait référence au fait que ce type de machines exigerait soit plus d'attention, soit une forme différente, par rapport à celle exigée par les machines mécaniques des premières révolutions industrielles (Alquati, 1962; Celis Bueno, 2017; Simon, 1971). Cette problématisation économique coïncide temporairement avec l'élaboration de la catégorie diagnostique du déficit d'attention chez l'enfant. En effet, depuis la fin des années 1960 et le début des années 1970, il est possible d'identifier une réflexion clinique qui conduit à la catégorie actuelle et à sa chronicisation ultérieure. La discussion s'enracine dans les débats philosophiques qui relient les niveaux social et moral de préoccupation de l'attention (Caliman, 2008, 2010), dimension qui fera partie de notre recherche. Pour la même raison, il est intéressant de noter que l'internationalisation du diagnostic est dépliée pendant les années 1980, ainsi que la consolidation de l'économie financière et de la cybernétique elle-même (Caliman, 2012; Marazzi, 2014). La rareté et le déficit constituent un champ de discorde clinique et économique, au centre de laquelle se trouve la problématisation de l'attention. Cela stimule une série de questions, telles que, ce qui est compris et, par conséquent, qu'est-ce qu'est-y-produit comme attention ? Comment il faut comprendre la façon dont elle traverse ces domaines ? Quels liens faut-il établir ? La convergence entre un monde considéré comme très distrayant et la demande d'une plus grande focalisation a provoqué que la pathologisation de ce qu'on appelle le déficit d'attention, soit particulièrement controversé, spécialement dans la mesure où il concerne les enfants et il implique l'usage des drogues potentiellement dangereuses et toxicomanogènes (Bergey et al. 2018 ; Caliman 2008a). Cependant, cette polémique consubstantielle n'a pas empêché l'expansion du diagnostic depuis les années 1980, quand il a cessé d'être considéré comme une maladie culturelle des États-Unis. En fait, dans la publication du dernier Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, DSM (American Psychiatric Association 2014), le TDA/H a, pour la première fois, cessé d'être officiellement compris comme exclusive de l'enfance et l'adolescence. Auparavant, le TDA/H était une catégorie résiduelle chez les adultes, dans la mesure que le soi-disant trouble disparaîtrait à l'âge adulte. Pour cette raison, il n'y avait pas des critères normalisés pour le diagnostiquer plus tard que l'adolescence. Depuis cette dernière version, bien que l'on considère toujours que les symptômes doivent commencer avant le 12 ans, il est possible de le diagnostiquer chez l'adulte, avec critères que comprennent des entrevues rétrospectives avec la personne touchée et les membres de sa famille. Voici, on peut voir un approfondissement contemporain de la problématique de l'attention et une nouvelle échelle dans la massification du diagnostic, main dans la main avec la diffusion publique de son existence chez travailleurs et travailleuses contemporaines (Buitelaar, Kan y Asherson, 2011; Mollon, 2015; Mongia y Hechtman, 2012; Wender y Tomb, 2017). À partir de ces premières réflexions, on peut définir trois domaines essentiels pour la description de ce que nous appelons la « situation TDA/H » (STDA/H). Par « situation », on entend la production des problèmes attentionnels (scène) dans le contexte de processus historico-politiques, saisis comme des conditions de possibilité (scénario). Les domaines pris en compte sont : i) clinique-biologique ; ii) économique - managérial ; iii) domestique-quotidien. Au sein de chacun de ces domaines, on prêtera attention aux enjeux spécifiques et aux principales tensions internes. On analysera donc d’abord les disputes et querelles autour la chronicisation du TDA/H (et donc de son extension à l’âge adulte) aux niveaux international et local, en prenant en compte les spécificités du cas chilien. On prêtera une attention particulière au passage potentiel de déficit à atout, que l’on peut observer dans le cas du TDA/H, comme d’autres pathologies dans le domaine des neurosciences (Ehrenberg, 2018; Malabou, 2017). On s’intéressera ensuite aux rapports entre les développements neuroscientifiques, les usages managériaux de l’attention et les nouveaux rapports de production liés à la révolution numérique, avec les exigences cognitives qu’elle charrie avec elle, créant de nouvelles formes d’exploitation et d’aliénation (Celis Bueno, 2017; Delphy, 2015). Enfin, on étudiera la transposition de ces différentes tensions dans la vie quotidienne et la sphère privée. Respecter les délais, rester concentré ou impliqué, éviter les conduites à risque et les différentes formes d’addiction sont autant d’impératifs qui s’expriment aussi au quotidien. D’un autre côté, les personnes ayant des troubles de l’attention, peuvent se révéler plus performantes, créatives, voire concentrées que la moyenne dans certains domaines ou lors de certaines activités qui les intéressent particulièrement. Dans ce sens, nous proposons de comprendre la catégorie clinique en émergeant à l'intérieur de jeux de vérité dans les domaines problématiques mentionnés ci-dessus (Foucault, 1992, 2008; Lemm, 2009). La notion de jeux de vérité cherche à expliciter que sont les différends ou les discordes entre les exercices de production de connaissances, ancrés à la matérialité du monde à travers les relations de pouvoir que contribuent à stabiliser, celles qui permettent de comprendre l'émergence de phénomènes ou d'objets sociaux (Foucault 1992, 2005 ; Deleuze 2014). Dans sa variante la plus radicale, il peut être conçu comme faisant partie d'une logologie, c'est-à-dire une façon divergente d'aborder le problème ontologique qui souligne les effets de réalité du langage (Cassin 2008). Ainsi, serait à travers du diagramme des forces qui s'expriment sous des formes spécifiques de savoir, en transportent, intensifiant ou atténuant certaines relations de pouvoir, comme nous pouvions décrire la production d'une sorte de scénario qui constitue le terrain historique-affective où se déroulent des scènes sociales. C'est par rapport à ces scènes que les agents, compris d'une position pragmatique, souffrent et détournent les effets des jeux de vérité auxquels ils sont exposés. En ce sens, on cherche à comprendre l'émergence de la situation du TDA/H via la composition d'une carte, entendu comme i) la réalisation d'un diagramme des forces confrontées dans chacun des jeux de vérité et ii) une cartographie des modalités dont les agents négocient, souffrent et détournent les effets des jugements et des exigences qui s'exercent sur eux à travers des affects en tant que forces historiques qui mobilisent les corps (Juguetes Perdidos, 2014; Lara et al., 2017; Liebert, 2018). Question : Comment est-elle construite la Situation TDAH/H (STDA/H) à l’intérieur des jeux de vérité des domaines clinique-biologique, économique-managérial et domestique-quotidien ? O. Général : Comprendre, en composant une carte, la construction de la STDA/H chez les adult·e·s chilien·ne·s, à l’intérieur des jeux de vérité des domaines clinique-biologique , économique-managérial et domestique-quotidien. O. Spécifiques :  Caractériser, de manière située et transfrontalière, la situation stratégique qui permet la construction clinico-biologique du diagnostic du trouble déficitaire de l'attention.  Décrire comment, depuis l'arrivée des théories contemporaines du management au Chili, le rôle de l'attention et ses effets sont problématisés par rapport aux compétences humaines requises des travailleurs.  Cartographier les usages sociaux et les appropriations du diagnostic qui sont élaborés quotidiennement par les adultes diagnostiqués, notamment dans les scènes professionnelles et familiales.


  • Pas de résumé disponible.