Identification and quantification of fibrosis and adipose tissue of the atrial myocardium using cardiac magnetic resonance imaging

par Amer Rahhal

Thèse de doctorat en Physiologie, physiopathologie et thérapeutique

Sous la direction de Hatem Stephane et de Stephanie Hatem.

  • Titre traduit

    Identification et quantification de la fibrose et du tissu adipeux du myocarde auriculaire à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique cardiaque


  • Résumé

    La fibrillation auriculaire est le plus souvent associée à une cardiomyopathie atriale composée de fibrose et d'infiltrats fibro-adipeux. L'identification de cette myopathie atrial en clinique est difficile, l'IRM qui permet l'imagerie tissulaire pourrait être un précieux outil diagnostic de la cardiomyopathie atriale. Méthodes: Etude de la déformation de la paroi libre de l'oreillette gauche (OG) par technique de " tracking IRM " (PLA) réalisée chez 13 patients, 24 heures avant une intervention de chirurgie valvulaire mitrale. 13 patients contrôles ont été inclus. Au cours de l'intervention, un échantillon de paroi libre de l'OG a été recueilli fixé dans le para formaldéhyde puis étudié à l'aide de technique d'histologie et par ex vitro par imagerie IRM. Résultats: La première étude a porté sur la corrélation entre les PLA et l'histologie auriculaire. Un PLA bas a été retrouvé chez les patients porteur d'un valvulopathie mitrale avec une OG remodelée par rapport à la population contrôle (P<0.001). Une corrélation significative a été observée entre la valeur du PLA et le dégrée d'infiltration fibro-adipeux du myocarde auriculaire (r=0.75, P=0.017). La deuxième étude a étudié la capacité de l'imagerie IRM d'analyser les différentes composantes histologiques du myocarde auriculaire. Nous avons établi les différentes séquences d'analyse d'image T2, Dixon qui permettent d'identifié: la fibrose, le myocarde et le tissu adipeux Conclusion : La déformation du myocarde auriculaire est liée au remodelage tissulaire et est un bon biomarqueur de la myopathie atriale. L'imagerie IRM est capable ex vivo d'identifier les différentes composantes histologiques du myocarde auriculaire.


  • Résumé

    Abcd