Les lieux du geste. Modalités d'action, techniques du corps et horizon cognitif chez les Tuva de Sibérie méridionale

par Léa Filiu

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Charles Stepanoff.

Thèses en préparation à l'Université Paris sciences et lettres , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études , en partenariat avec LABORATOIRE D'ANTHROPOLOGIE SOCIALE (laboratoire) et de École pratique des hautes études (Paris) (établissement opérateur d'inscription) depuis le 01-09-2019 .


  • Résumé

    Les conséquences de la sédentarisation sur les modes de vie en Sibérie du Sud (République de Tuva, Fédération de Russie)soulèvent la question de ses effets sur l'action individuelle au-travers des techniques du corps et des schèmes cognitifs. Les Tuva sont un peuple turcophone historiquement nomade et dont la culture s'inscrit dans les traditions pastorales d'Asie centrale et septentrionale. Suite à la colonisation russe, les Tuva ont pourtant connu un processus de sédentarisation qui les amené à développer de nouvelles pratiques au quotidien, aboutissant aujourd'hui à un mode de vie plus sédentaire qu'il ne l'était auparavant. Jusqu'à présent, le passage d'un mode d'habitat à l'autre, du nomadisme à la sédentarité, était considéré comme le principal facteur de changement des modes de vie. Toutefois, certains éléments observables sur le terrain montrent qu'il existe un continuum de pratiques chez les personnes, malgré des habitats aux formes contrastées. Mon hypothèse de recherche est que la sédentarisation résidentielle implique potentiellement un mode de vie plus sédentaire au-travers de changements dans les techniques du corps et dans la manière dont les personnes imaginent et projettent leurs propres actions dans l'espace et dans le temps. Si tel est bien le cas, cela soulève la question suivante en retour : la sédentarisation est-elle d'autant plus efficiente qu'elle est capable, par ses effets sur les techniques du corps, de modifier les schèmes cognitifs des individus ? Ces interrogations sont partagées par les Tuva eux-mêmes : la société tuva doit en effet faire face à des changements de grande ampleur, liés notamment à l'urbanisation et à l'émergence dans le quotidien de nouvelles technologies. Ces bouleversements radicaux sont aujourd'hui même encore en cours, interrogeant finalement l'attachement des Tuva à leur passé culturel nomade.

  • Titre traduit

    When Gesture Takes Place. Modes of Action, Body Techniques and Cognitive Outlook of Tuvans in Southern Siberia


  • Résumé

    The incidence of dynamical process of sedentarisation on lifestyles in South Siberia (Tuvan Republic, Russian Federation) raises questions pertaining to its effects on individual action throughout body techniques and cognitive frames. Tuvans has long been exposed to sedentarisation, eventually engaging in new daylife practices that converge to a more sedentary way of life. Until now, dwelling types have been seen as the main reason for changes in way of living, but some data already collected in Tuva show a continuum of people's practices despite the contrast of their respective types of dwelling. My hypothesis is that residential sedentarisation potentially implies a more sedentary lifestyle through changes in body techniques and the ways people imagine and project their own actions in space and time. If so, this raises the following question in return: is sedentarisation all the more efficient that it has the indirect power, in correlation with embedded evolution of body techniques and schemes, to change cognitive frames ? These questions meet Tuvans own questioning. Society there is nowadays facing the dilemma of adaption of its nomadic cultural past to radical changes brought by new technologies and urbanization.