La sécurité en Afrique et le défi de l'autonomie stratégique:enjeux et implications de l'union européenne et la chine

par Destin BAKALA MBOUKOU

Projet de thèse en DOCTORAT en DROIT mention DROIT PUBLIC

Sous la direction de Anne-francoise Cammilleri.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) depuis le 19-12-2019 .


  • Résumé

    Le projet doctoral s'appuie sur le mémoire de recherche du master 2 Etudes stratégiques qui a été validé avec la note de 17/20 et la mention Bien. Il est une aide précieuse à la préparation de la thèse car il a permis en deux parties de démontrer à la fois dimension opérationnelle de l’approche sécuritaire chinoise en Afrique, en décrivant les mutations intervenues tout au fil des années et la dimension stratégique de son engagement croissant dans le paysage sécuritaire africain. Ce projet de recherche réside dans une approche comparatiste des stratégies sécuritaires européennes et chinoises, deux acteurs incontournables de la sécurité en Afrique. La pertinence scientifique de ce projet réside dans le fait qu’il soulève la problématique de l’autonomie stratégique africaine en matière de sécurité et de défense au regard de la coopération militaire extérieure. Comment l’Afrique peut elle tirer profit de ses partenaires extérieurs pour sortir de la dépendance stratégique que de nombreux chercheurs considèrent comme la cause des conflits en Afrique? Il n’existe à ce jour aucune thèse qui porte sur cette épineuse question de l’africanisation et de l’appropriation de la gestion des conflits par les africains. Axé à la fois dans une approche juridique et stratégique, ce projet de recherche permettra de faire le bilan des stratégies sécuritaires desdits acteurs sur le renforcement des capacités de défense des partenaires africains et déterminera si les deux approches sont complémentaires ou concurrentes. Leur impact sur les réformes de systèmes de sécurité des États africains sera examiné. En dernier ressort, l’objectif est de mener une réflexion pertinente sur comment l’Afrique pourrait profiter de la compétition stratégique des grandes puissances sur le continent pour construire son autonomie sur les questions de sécurité.


  • Pas de résumé disponible.