Analyse de la structure communautaire des réseaux bipartis

par Raphael Tackx

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Clemence Magnien.


  • Résumé

    Il existe dans le monde réel un nombre important de réseaux qui apparaissent naturellement, on les retrouve un peu partout, dans de nombreuses disciplines, par exemple en informatique avec les réseaux de routeurs, les réseaux de satellites, les réseaux de pages Web, en biologie avec les réseaux des neurones, en écologie avec les réseaux d¿interactions biologiques, en linguistiques avec les réseaux de synonymes, en droit avec les réseaux de décisions juridiques, en économie avec les réseaux interbancaires, en sciences humaines avec les réseaux sociaux. De manière générale, un réseau reflète les interactions entre les nombreuses entités d¿un système. Ces interactions peuvent être de différentes natures, un lien social ou un lien d¿amitié dans un réseau social constitué de personnes, un c¿able dans un réseau de routeurs, une réaction chimique dans un réseau biologique de protéines, un hyperlien dans un réseau de pages Web, etc. Plus encore, la rapide démocratisation du numérique dans nos sociétés, avec Internet notam- ment, a pour conséquence de produire de nouveaux systèmes qui peuvent être représentés sous forme de réseaux. Finalement, tous ces réseaux présentent des particularités bien spécifiques : ils sont issus de contextes pratiques, ils sont le plus souvent de grande taille (on retrouve quelques fois des réseaux constitués de plusieurs milliards de n¿uds et de liens, contenant donc une grande quantité d¿information), ils présentent des propriétés statistiques communes. À cet égard, ils sont regroupés sous l¿appelation de réseaux réels, graphes de terrain ou encore réseaux complexes. Aujourd'hui, la science des réseaux est un domaine de recherche à part entière dont

  • Titre traduit

    Analysis of the community structure in bipartite networks


  • Résumé

    Abcd