Effets de la pollution de l'air sur le vieillissement cognitif

par Jeanne Duchesne

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Claudine Berr.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec INM - Institut des Neurosciences de Montpellier (laboratoire) et de Neuropeps (equipe de recherche) depuis le 02-01-2020 .


  • Résumé

    La démence est une maladie neurodégénérative aux effets dévastateurs pour les individus, les familles et la société. La plupart des cas sont des maladies d'Alzheimer, les autres formes étant principalement des démences vasculaire ou mixte. En l'absence de thérapeutiques curatives, l'identification des facteurs de risque environnementaux modifiables constitue un défi majeur. Les préoccupations sans cesse croissantes au sujet des polluants de l'air ont récemment soulevé des questions concernant leurs effets chroniques possibles sur la santé du cerveau. Cependant, les preuves de l'effet de la pollution atmosphérique sur le risque de démence et de déclin des fonctions cognitives sont rares. Ce projet de thèse vise à déterminer les effets de l'exposition à la pollution atmosphérique sur le déclin cognitif d'une manière prospective, ainsi qu'à examiner comment vivre dans un quartier défavorisé peut expliquer ou modifier cette association.

  • Titre traduit

    Effect of air pollution on cognitive ageing


  • Résumé

    Dementia is a major cause of disability, institutionalization and mortality. In the elderly, the main cause of dementia is Alzheimer's disease, the other forms being mainly vascular or mixed dementia. As there is no effective cure yet for dementia, the identification of modifiable environmental prevention factors is a major challenge in dementia and more generally in the prevention of the decline of cognitive functions observed during the advancing age. Concerns have been raised about outdoor air pollution and its effect on cognitive decline and dementia, but much uncertainty remains. The proposed work aims to evaluate the effects of air pollution exposure on cognitive decline in a prospective way, and to study how living in a deprived neighborhood may explain or moderate this association.