Mesurer les conditions d'acceptation d'une technologie professionnelle - une approche située et longitudinale

par Maïlis Douet

Projet de thèse en Sciences humaines et humanités nouvelles spécialité Psychologie

Sous la direction de Eric Bobillier-chaumon.

Thèses en préparation à Paris, HESAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire , en partenariat avec CRTD - Centre de recherche sur le travail et le développement (laboratoire) , Psychologie du Travail et clinique de l'activité (equipe de recherche) et de Conservatoire national des arts et métiers (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-11-2019 .


  • Résumé

    Coordonné par le ministère français des Transports, dans le cadre d'une coopération européenne (C-Roads), ce projet de thèse réalisé avec l'IFSTTAR s'ancre au sein du projet InDID (Infrastructure Digitale de Demain), projet pilote de déploiement de C-ITS (Cooperative Intelligent Transport System). Dans une approche anthropocentrée, cette thèse vise à penser l'acceptation technologique en psychologie ergonomique pour accompagner la conception et la diffusion de dispositifs techniques en milieu professionnel. Trois principales approches pensent l'acceptabilité technologique : l'acceptabilité sociale (prédictive), l'acceptabilité pratique (ergonomique) et l'acceptation située (en contexte réel). L'objectif sera de mettre à l'épreuve ces théories afin de montrer leurs intérêts et limites respectives ainsi que l'intérêt de leur utilisation conjointe à différentes étapes de la conception du système technique. Il s'agira de comprendre les leviers et les freins à l'intégration de C-ITS dans l'activité des professionnels de la route - encore peu instrumentée -, les incidences de ce déploiement sur l'activité, en vue de favoriser l'acceptation technologique et de faciliter un déploiement à plus grande échelle des C-ITS. L'appréhension de ces aspects passera par une approche méthodologique qualitative longitudinale, pertinente pour restituer le plus finement possible le réel de l'activité. Elle permettra notamment d'identifier les fonctionnalités à développer et permettra de situer le rôle et la place que la technologie devra tenir en vue de permettre aux salariés d'exercer leur métier selon les « règles de l'art » ; afin notamment que la technologie développée puisse être considérée comme un instrument médiateur de l'activité, médiateur entre le sujet et l'objet de son activité et non comme un simple artefact.

  • Titre traduit

    Measuring the conditions of acceptance of a professional technology - a situated and longitudinal approach


  • Résumé

    Coordinated by the French Ministry of Transport, as part of a European cooperation (C-Roads), this thesis project with IFSTTAR is part of the InDID (Digital Infrastructure of Tomorrow) project, a pilot project for the deployment of C-ITS (Cooperative Intelligent Transport System) in the professional environment. In an anthropocentric approach, this thesis aims to think about technological acceptance in ergonomic psychology to support the design and diffusion of technical devices. There are three main conceptions of technological acceptability: social acceptability (predictive), practical acceptability (ergonomic) and situated acceptance (in real context). The objective will be to test these theories in order to show their respective interests and limitations as well as the value of their joint use in the design of the technological system. The aim will be to understand the levers and obstacles to the integration of C-ITS into the activity of road professionals who are still poorly equipped, the impact of this deployment on the activity in order to promote technological acceptance and facilitate a larger scale deployment of C-ITS. The understanding of these aspects will require a qualitative longitudinal methodological approach, appropriate to capture as precisely as possible the real activity. In particular, it will make it possible to identify the functionalities to be developed and to situate the role and place that technology should play in order to enable employees to carry out their work according to the "rules of the art"; in order that the technology developed can be considered as an instrument that mediates the activity, a mediator between the subject and the object of its activity and not just as a simple artifact.