Le cheval dans le roman western du réel animal au post-humanisme

par Genevieve Lobo

Projet de thèse en Langues et litteratures etrangeres

Sous la direction de Sylvie Bauer.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de Arts, Lettres, Langues , en partenariat avec Anglophonie : communautés et écritures (equipe de recherche) depuis le 17-09-2019 .


  • Résumé

    Indissociable du roman western, le cheval a souvent été décrit et pensé comme simple outil de travail ou moyen de transport. La figure du cowboy a en revanche fait l’objet de nombreuses études. Cette vision anthropocentrée se voit pourtant remise en cause dans la littérature à partir des années 60. Au niveau scientifique, L’éthologie et les pratiques qui en découlent s’intéressent de plus près au cheval et à ses comportements. Cet engouement grandissant marque une volonté de comprendre le langage animal par opposition à la langue humaine. La place du cheval dans ces ouvrages peut donc être pensée à la lumière de l’éco-critique, approche pluridisciplinaire cherchant à analyser le rapport en texte et environnement physique. L’étude du lien entre animal et société peut être considéré comme l’un des constituant essentiels du post humanisme. Ce courant de pensée affirme une volonté de repenser l’humain, non plus dans une logique individualiste, mais globale. Dans cette dynamique, on cherche à comprendre comment les auteurs parviennent à représenter le réel, mais aussi la voix de l’animal à travers des écrits par définition humains. Le cheval peut-il acquérir une personnalité textuelle propre ou est-il uniquement au service de la métaphore ? Comment évoquer le langage animal par les mots, tout en se détachant de tendances anthropocentristes et anthropomorphistes ? La question de l’évolution des représentation équestres chez Cormac McCarthy, Jim Harrison et Larry McMurtry, mais aussi la symbolique du cheval, l’importance du monde sensoriel, et la notion de survie, humaine et animale, sont autant d’éléments à prendre en considération pour ce travail de recherche.

  • Titre traduit

    Horses in Contemporary Western Fiction : from Animal Reality to Post-humanism


  • Résumé

    Horses are key characters of western books. Yet, they are often seen as mere means of work and transportation. On the other hand, cowboys are always at the heart of many academic writings. However, this anthropocentric duality appears challenged in American literature from the 1960’s onward. Relationship between men and environment – including non-human beings – changes with the rise of environmental concerns and the development of ethology in the 1970’s. This growing interest demonstrates a new place for animal language. The importance of horses in contemporary westerns can then be thought in light of recent eco-criticism, a transdisciplinary approach to the link between environment and humanities. In addition, the so called “human-animal studies” occupy great space in new post-humanist theories. Post-humanism can be defined as a philosophical movement that seek to envision human in a global frame – instead of an individualistic one. This research project will try and determine how authors succeed in dealing with not only “reality”, but also with animal discourse through human texts. Literary personality of horses as opposed to their traditional use as mere metaphors, and the narrative strategies used to grant animals a textual autonomy will be analysed. The difficulty of writing the animal language to get away from anthropomorphic and anthropocentric tendencies is at the heart of this investigation. The project focuses on the works of Cormac McCarthy, Larry McMurtry, and Jim Harrison. Elements that must be kept in mind for this analysis are the evolution of the symbolic of horses, the importance of sensorial elements or the question of survival – whether human or animal.