Émancipation des femmes et reconnaissance des droits professionnels au prisme de la presse féminine de l'Espagne du début du XXe siècle (1910-1939)

par Julia Palacios Maffiotte

Projet de thèse en Langues et littératures étrangères

Sous la direction de Karine Berges.

Thèses en préparation à Paris Est en cotutelle avec l'Université Carlos III de Madrid , dans le cadre de Ecole doctorale Cultures et Sociétés , en partenariat avec IMAGER - Institut des mondes anglophones, germanique et roman (laboratoire) depuis le 01-09-2019 .


  • Résumé

    Cette recherche interdisciplinaire a pour objectif d'évaluer l'impact social de la presse féminine espagnole sur la condition professionnelle des femmes et leur respective émancipation entre les années 1910 et 1939. Si l'exercice d'une profession pouvait être considéré comme un acte de transgression par rapport aux normes de genre en vigueur, la presse féminine pouvait offrir, à maints égards, un canal de mobilisation pour des femmes issues de différentes classes sociales. Aussi, tenterons-nous d'évaluer le rôle de cette presse féminine : contribuait-elle à perpétuer des modèles de genre traditionnellement associés aux représentations sociales des femmes espagnoles, ou au contraire favorisait-elle l'émancipation des femmes espagnoles et l'émergence de nouveaux modèles féminins ? Pour ce faire, l'analyse des contenus thématiques des médias féminins, entre autres les droits professionnels, l'accès au marché du travail, les formations professionnelles, le chômage ou les syndicats, nous permettra d'évaluer l'impact de la presse féminine sur la législation et les modes de vie des femmes espagnoles du début du XXe siècle. Nous souhaitons également analyser les trajectoires individuelles des femmes qui publiaient des articles dans la presse féminine, car si cette activité était minoritaire dans un monde encore largement dominé par le masculin, le parcours de ces femmes-journalistes apporte des pistes de réflexion nouvelles sur les formes de l'engagement à travers l'écriture journalistique à une époque où le féminisme commençait à se structurer en tant que mouvement politique et social. En résumé, cette thèse propose d'analyser non seulement le contenu de la presse féminine, publiée à Madrid et à Barcelone, et qui n'a pas encore fait l'objet d'études empiriques, mais également les statuts juridiques et professionnels des femmes, sans jamais perdre de vue le contexte de production de cette presse féminine ainsi que son insertion dans le champ social et politique de l'Espagne du début du XXe siècle jusqu'à l'instauration de la dictature du général Franco.

  • Titre traduit

    Emancipation of women and recognition of labour law through the prism of women's press in Spain of the early twentieth century (1910-1939)


  • Résumé

    This interdisciplinary research aims to evaluate the social impact of the women's press in Spain on the working status of women and their respective emancipation between 1910 and 1939. If the exercise of a profession could be considered as an act of transgression against the prevailing gender norms, the women's press could, in many ways, offer a channel of mobilisation for women from different social classes. It will try to evaluate the role of the women's press in: contributing to perpetuate traditional gender models associated with the social representations of Spanish women, or, on the contrary, whether it favoured the emancipation of Spanish women and the emergence of new female models. This thematic content analysis of women's media, including labour law, access to the labour market, professional training, unemployment or trade unions, will therefore allow us to study the impact of the women's press on legislation and Spanish women's way of life in the early twentieth century. We also want to analyse the individual journeys of women who published articles in women's press. This is because the very existence of women journalists in a world still largely dominated by men, brings new lines of thought on the forms of involvement through journalist writing, to a time when feminism was beginning to structure itself as a political and social movement. In summary, this thesis proposes to analyse not only the content of the women's press, published in Madrid and Barcelona, and which has not yet been the subject of empirical studies, but also the legal and professional status of women, without losing sight of the context of production of women's press as well as its insertion in the social and political field of Spain from the beginning of the 20th century until the establishment of the dictatorship of General Franco.