Les cives Romani consistentes et leurs pratiques religieuses dans l'occident romain d'après l'épigraphie

par Matthieu Bourigault

Projet de thèse en Histoire ancienne

Sous la direction de Rita Compatangelo-Soussignan.

Thèses en préparation à Le Mans , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Cultures, Echanges (SCE) (Angers) depuis le 01-10-2008 .


  • Résumé

    L’objectif de notre recherche est d’étudier l’organisation des cives Romani consistentes et les pratiques religieuses des « conventus » de citoyens romains de la fin de la République à l’apogée de l’Empire romain (du Ier siècle av. J.C. au IIIème siècle de notre ère). Nous essaierons de déterminer, à l’aide d’un corpus exhaustif de sources épigraphiques, les réalités sociales et juridiques de ces groupements de citoyens mais également les obligations religieuses dont ils devaient s’acquitter et leurs pratiques religieuses, leurs rapports avec de possibles collèges religieux, voir, la création de collèges spécifiques. Dans cette étude de la pratique cultuelle, nous tenterons de savoir si certaines divinités furent préférées à d’autres et les raisons de ces choix. Une grande importance sera attribuée au culte impérial. Concernant ce dernier, nous devrons définir si les cives romani consistentes en furent un vecteur dans les provinces mais il s’agira également de savoir si les citoyens romains furent le véhicule de nouveaux cultes à Rome. Nous nous intéresserons également aux conséquences de l’Edit de Caracalla sur la continuité des conventus.


  • Pas de résumé disponible.