La Compassion du Père dans l’art du XIVe au XVIIe siècle. Etude iconographique sur une Trinité particulière.

par Béatrice Louys (Grunenberger)

Projet de thèse en Histoire de l'art - Théologie chrétienne

Sous la direction de Isabel Iribarren.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Théologie et sciences religieuses (Strasbourg ; 1997-....) , en partenariat avec Théologie catholique et sciences religieuses (Strasbourg) (laboratoire) depuis le 03-09-2019 .


  • Résumé

    Nous proposons, avec Isabel Iribarren, professeur d'histoire médiévale, de nous engager dans un processus visant un doctorat en Sciences Religieuses. Le sujet proposé présente une transversalité évidente entre histoire, histoire de l’art, histoire des religions et théologie chrétienne du Moyen Âge tardif et de la Renaissance. La co-direction sera assurée par le Professeur Daniel Russo, historien de l’art rattaché à l’Université de Bourgogne à Dijon, avec lequel nous sommes convenus du sujet suivant : « La Compassion du Père dans l’art du XIVe au XVIIe siècle ». Peut-être pourrait-on ajouter, comme sous-titre : « Un type iconographique tardif et problématique » ou alors « Une vision particulière de la Trinité » ? Cette Trinité, avec Dieu-le-Père, tenant le corps de son Fils descendu de croix, et le Saint-Esprit figuré soit en colombe, soit en homme (s), soit en ange (s), est parfois accompagnée d’autres personnages. Ce type d’images se distingue du Trône de grâce, représentation beaucoup plus répandue de la Trinité avec Dieu-le-Père, soutenant le bras horizontal de la croix sur laquelle est figuré le Crucifié, et la colombe entre les deux. Bien que minoritaire (pas moins de 250 représentations ont été repérées en Europe), cette Trinité souffrante n'en est pas moins intéressante par sa singularité et les concepts théologiques qu'elle mobilise.


  • Résumé

    We propose, with Isabel Iribarren, professor of medieval history, to engage in a process aimed at a PhD in Religious Sciences. The proposed subject presents an evident transversality between history, history of art, history of religions and Christian theology of the late Middle Ages and the Renaissance. The co-direction will be provided by Professor Daniel Russo, art historian attached to the University of Burgundy in Dijon, with whom we agreed on the following subject: "The Compassion of the Father in art from the fourteenth to the seventeenth century ". Perhaps we could add, as subtitle: "A late iconographic and problematic type" or "A particular vision of the Trinity"? This Trinity, with God-the-Father, holding the body of his Son descended from the cross, and the Holy Spirit figured either in dove, in man (s), or in angel (s), is sometimes accompanied by other characters. This type of image differs from the throne of grace, a much more widespread representation of the Trinity with God-the-Father, supporting the horizontal arm of the cross on which the Crucified is depicted, and the dove between the two. Although a minority (no less than 250 representations have been identified in Europe), this suffering Trinity is no less interesting by its singularity and theological concepts it mobilizes.